Contactez-nous
Retour au site Crédit Agricole
Blog / LOGEMENT

Vous cherchez des informations pour mieux gérer son budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

L’essor de la Maison bois

26jan

Aujourd’hui, 5 % des maisons neuves sont construite en bois, un matériau « vert », très isolant et rapide à mettre en place. Des atouts qui expliquent que ce chiffre soit en constante progression.

Un matériau écologique

La maison en bois est un matériau naturel et écologique qui se renouvelle rapidement. En effet, contrairement à une idée reçue, les forêts européennes se portent bien et fournissent la majorité des ossatures de ces maisons. Les chantiers de ce type d’habitat sont aussi plus respectueux de la nature : ils ne consomment pas d’eau et sont économes en déchets et en nuisances sonores. Autre atout « vert » : même coupé, le bois continue de stocker du CO2 grâce au processus de photosynthèse. On estime ainsi que 1 m³ de bois emprisonne 1 tonne de CO2.

Opter pour le bois ne vous condamne pas à vivre dans la réplique d’un chalet savoyard. Il existe, en effet, deux grandes techniques de construction. La première, la maison en bois massif empilé se caractérise par l’omniprésence de ce matériau tant à l’extérieur qu’à l’intérieur du logement ; c’est d’ailleurs le procédé utilisé pour le fameux « chalet ». Mais, la deuxième, la maison à ossature bois, s’appuie sur une structure composée d’épaisses poutres de bois entre lesquelles sont glissés des matériaux isolants (laine de verre, de roche ou parfois des isolants plus naturels tels que le chanvre) et s’adapte à toutes les architectures… y compris les plus contemporaines !

Plus de volume…et d’économies d’énergies

Combiné avec une isolation traditionnelle (laines minérales, etc.), le bois se révèle un isolant hors pair. A l’usage, une construction en bois consommera de 20 à 30 % d’énergie en moins qu’une construction traditionnelle. Des performances qui lui permettent de respecter aisément, voire de dépasser, les performances exigées par la réglementation en vigueur aujourd’hui (la réglementation thermique 2005).

Ne disposant pas encore de procédés de construction à grande échelle, la construction d’une maison en bois revient environ 10 à 15 % plus cher qu’une maison « traditionnelle ». Mais ce surcoût est rapidement compensé. Ainsi, pour une isolation comparable, les murs d’une maison en ossature bois seront environ 40 % moins épais que ceux d’une construction « traditionnelle ». Ce qui permet au final, de gagner environ 5 % de surface habitable.

Par ailleurs, une maison en bois bénéficie d’une mise en œuvre particulièrement rapide. Préfabriqués en atelier, les éléments sont ensuite transportés sur le chantier pour y être assemblés. Ce qui réduit considérablement les contraintes de construction, notamment celles liées aux aléas climatiques. De plus, le bois n’a pas besoin, comme le béton, d’un temps de prise et de séchage. Au final, une maison bois mettra de 4 à 5 mois à se construire… contre le double pour une maison « traditionnelle ». Une rapidité qui vous évitera par exemple, les frais d’un crédit relais ou, si vous êtes locataire, qui vous permettra d’économiser quelques mois de loyers.

Enfin, le bois est aussi de plus en plus fréquemment utilisé pour agrandir une maison. Là aussi, sa rapidité de mise en œuvre et ses faibles nuisances sont appréciées.

Plus d’infos

Voir aussi sur Crédit Agricole e-immobilier :

© Uni éditions – janvier 2011

Les autres articles

19juin

Protéger son logement avec la télésurveillance

Selon l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, le nombre de cambriolages a augmenté en 2013 : + 6,4% en un an en zone (...)

Lire la suite
22mai

Jeune, étudiant : quelle caution pour son logement ?

Dans un récent sondage réalisé par l’institut CSA, plus de 8 jeunes sur 10 estiment avoir de réelles difficultés pour trouver un logement. Rien (...)

Lire la suite