Epargne

Les bonnes questions à se poser avant d’épargner

Comment le placement évolue-t-il ?

Taille des textes Augmenter Diminuer

Quel que soient votre objectif et votre horizon de placement, vous attendez de votre épargne qu’elle vous rapporte. Certes, mais le rendement d’un placement est souvent proportionnel au risque pris. Il faut donc évaluer votre sensibilité au risque et déterminer précisément si vous y êtes totalement allergique ou bien si vous êtes prêt à endosser une part de risque en échange d’un potentiel de rendement plus élevé.

Garantie du capital

Dans le premier cas, vous devez vérifier que le placement envisagé garantit la restitution des sommes versées, hors éventuels frais de souscription ou de gestion. C’est la norme pour toute l’épargne bancaire, livrets comme comptes à terme, mais aussi pour l’assurance-vie en euros. C’est le cas également des fonds à capital garanti, sous réserve de conserver le placement jusqu’à son échéance. Les produits d’épargne bancaire Pour les produits d’épargne bancaire, les conditions de la rémunération sont généralement garanties et connues d’avance. Elles peuvent être fixées par les pouvoirs publics, plan d’épargne logement (PEL) par exemple, ou par l’établissement bancaire (ex. le compte à terme). Le taux peut aussi évoluer dans le temps. C’est le cas notamment des livrets d’épargne réglementée, livret A, livret de développement durable (LDD), livret d’épargne populaire (LEP)… dont le taux d’intérêt est fixé par les pouvoirs publics selon une règle de calcul qui garantit la protection contre l’inflation, et est révisé régulièrement (à la hausse ou à la baisse) pour s’adapter aux conditions économiques. Enfin, dans certains cas, la garantie de la rémunération des sommes placées peut être assortie de conditions spécifiques : limitation dans le temps, versements effectués sur une période donnée… C’est souvent le cas des taux dits « boostés » et des super livrets. Attention donc aux effets d’annonce.

L’assurance-vie en euros

Avec l’assurance-vie en euros, votre capital est garanti et revalorisé chaque année par un taux minimum garanti plus ou moins élevé selon les contrats et les dates de versement, auquel s’ajoute une participation aux bénéfices réalisés par l’assureur. Comme pour les taux boostés, la garantie de rémunération minimale attractive peut être assortie de conditions limitatives de la garantie en contrepartie d’un taux attractif. De plus, elle peut ne pas être complétée par la participation aux bénéfices, ce qui fait que certains contrats avec un taux promotionnel ont au final une rémunération moins élevée que d’autres contrats sans taux promotionnel. En tout état de cause, les offres avec un taux garanti élevé devraient disparaître puisque dès le 1er février 2013, le taux maximum qui pourra être proposé sera de 2,62%, ce taux pouvant encore être revu à la baisse au cours des mois suivants. Notre conseil : ne vous laissez pas séduire par un taux qui vous semble attractif, sans avoir bien lu votre contrat dans le détail : avec l’assurance-vie, vous vous engagez pour une durée longue.

Placements à risque : diversifiez !

Vous êtes prêt à accepter une part de risque ? Un certain nombre de précautions s’imposent toutefois. D’abord, assurez-vous de disposer d’un matelas d’épargne liquide pour pouvoir faire face à d’éventuels coups durs. Ensuite, veillez à ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier et à bien diversifier vos placements. Sur un contrat d’assurance-vie multisupports comme sur un compte titres ou un plan d’épargne en actions (PEA), répartissez votre épargne sur plusieurs supports financiers plutôt que sur un seul, et en fonction de votre profil, plutôt prudent, équilibré ou dynamique, panachez vos investissements sur différents types d’actifs financiers (titres monétaires, obligations, actions…). Surtout, gardez toujours à l’esprit que les performances passées ne sont pas garantes des performances futures ! Ce n’est pas parce qu’une valeur (action en direct comme sicav ou FCP) a bien « performé » qu’elle continuera toujours à le faire...

BON A SAVOIR : Focus fonds à capital garanti Un fonds à capital garanti a pour objectif de vous offrir une performance définie à l’avance, qui dépend de l’évolution d’un indicateur, avec l’assurance de récupérer à l’échéance du fonds une somme au moins égale à votre mise de fonds initiale (après déduction des différents frais), même en cas d’évolution défavorable de l’indicateur sur lequel les fonds sont adossés. Ce type de fonds concilie rendement et sécurité : il vous permet de tirer parti des performances des marchés financiers tout en limitant vos risques de perte en capital.

© Uni Editions - décembre 2013