Retraite

Les 5 points clés pour une retraite sereine

Prévoir sa retraite

Taille des textes Augmenter Diminuer

Depuis une vingtaine d’année, notre système de retraite bat de l’aile. Les causes de ses dysfonctionnements sont multiples et bien connus. Allongement de la durée de vie, abaissement du nombre de cotisants, notamment en raison du chômage... créent un déséquilibre entre les recettes et les dépenses. Toutes les réformes entreprises restent insuffisantes pour enrayer le mal qui ronge notre système.

Depuis 20 ans, les réformes s’enchainent avec pour conséquence, dans la plupart des cas, d’abaisser le niveau des pensions versées aux retraités.

Les projections communiqués par le Conseil d’Orientation des retraites (Cor) sont parlantes : d’après une étude de 2007, la retraite moyenne (nette de cotisations sociales) à 65 ans d’un cadre justifiant d’une carrière complète se situerait en 2020 autour de 56 % contre 64 % en 2003. Et celle d’un salarié au smic serait abaissée de 84 % à 76 %, soit une baisse de 8 % en moyenne. A noter que les dernières projections effectuées par les différents régimes en 2010, peu avant la réforme, montraient toutefois que la pension moyenne des femmes, au moment de la liquidation de leur retraite, serait plus élevée à l’avenir, du fait de carrières plus longues et de durées d’assurance validées plus importantes.

Dans un tel contexte, il est plus que jamais indispensable de préparer sa retraite en se constituant un revenu complémentaire.

Par exemple avec un PERP (plan d’épargne retraite), un contrat d’assurance vie, un PEA, un PERCO (Plan d’épargne retraite collectif) ou encore en investissant dans l’immobilier locatif. A condition d’être très sélectif sur l’emplacement, la qualité du logement et son rendement au regard de son prix d’acquisition et du marché locatif du secteur. Et de ne surtout pas s’en tenir aux économies d’impôt qu’il est possible de réaliser avec certains dispositifs fiscaux (Duflot, Malraux, ...), celles-ci étant vouées à disparaître au bout de quelques années (9 ans en Duflot par exemple). En outre, sur fonds d’économies budgétaires, les niches fiscales voient leur plafond considérablement diminuer en 2013. Quoi qu’il en soit, plus vous songerez jeune à investir, meilleurs seront vos revenus complémentaires et vos chances de vivre votre retraite sereinement.

© Uni Editions & Crédit Agricole SA - décembre 2013