Combien coûte le ramonage d’une cheminée ?

Taille des textes Augmenter Diminuer Retour sommaire LOGEMENT

En ville comme à la campagne, il est obligatoire de faire nettoyer régulièrement les conduits de cheminées par un professionnel reconnu. Le coût de cette prestation varie, parfois considérablement, selon la région, l’intervention effectuée et le professionnel contacté.

Des tarifs variables

Selon le site de l’annuaire des ramoneurs français, le prix du ramonage d’une cheminée se situe dans une fourchette allant de 50 à 80 € pour une prestation de l’ordre de 15 à 30 minutes couvrant : la protection du logement contre les suies, leur aspiration, le ramonage mécanique du conduit sur toute sa longueur, enfin, le nettoyage des suies. Cet écart important peut notamment s’expliquer par la présence d’un foyer fermé ou la nécessité d’agir sur le toit plutôt que dans le logement. D’une façon générale, le prix d’un ramonage de cheminée est plus élevé à Paris qu’en province (comptez 15 à 25 € de plus). Par ailleurs, des frais de déplacement peuvent être facturés en plus. Consultez en préfecture ou en mairie le règlement sanitaire départemental qui définit les dispositions applicables dans votre commune.

S’adresser à un professionnel reconnu

Afin d’éviter toute mauvaise surprise, ne confiez pas le nettoyage du conduit de votre cheminée à un ramoneur itinérant. Faites plutôt appel à un spécialiste agréé Qualibat. Le ramonage étant obligatoire, le mieux est d’anticiper en demandant plusieurs devis à différents professionnels. Cela évite d’agir dans l’urgence, sans avoir le temps de chercher le meilleur rapport qualité-prix. Sachez également qu’à l’issue de son intervention, le ramoneur doit vous délivrer un certificat attestant de sa prestation et de l’entretien du conduit de votre cheminée sur toute sa longueur, qui sert de justificatif auprès des assurances.

Qui doit payer ?

Le propriétaire d’un logement est responsable de l’entretien et du nettoyage des conduits d’évacuation de fumées s’il l’habite. S’il le loue, le ramonage est généralement considéré comme une charge locative, inscrite dans le contrat de bail. Dans ce cas, le propriétaire doit s’assurer de l’entretien de la cheminée à chaque changement de locataire. Enfin, dans un immeuble en copropriété, l’entretien est à la charge des copropriétaires, divisible selon leur nombre. Une question de sécurité Dans tous les cas, le ramonage de votre cheminée constitue un enjeu pour votre sécurité et celle de votre entourage. Un défaut d’entretien peut provoquer l’émanation de monoxyde de carbone, un gaz incolore et inodore responsable chaque année en France d’une centaine de décès et de milliers d’intoxications. Il peut également être à l’origine d’un incendie susceptible d’engager votre responsabilité civile, voire pénale, s’il fait des victimes.

En savoir plus

Site de l’annuaire des ramoneurs français Site des ramoneurs agréés Qualibat Ministère de la Santé – En savoir plus sur le monoxyde de carbone

© Uni-éditions – MIG - Décembre 2013