Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un agriculteur 
Nous contacter

Agriculteurs, viticulteurs : comment sécuriser son activité face aux cyber risques ?

17/12/2019 - 2 min de lecture

#Coups durs #Locaux et matériel #Sécurité

tout un mag pour vous

Agriculteurs, viticulteurs : comment sécuriser son activité face aux cyber risques ?

Pour un éleveur, un cultivateur ou un vigneron, la gestion des risques fait partie du quotidien : aléas climatiques, incertitude des prix agricoles… Aujourd’hui, avec l’utilisation croissante de robots, drones, capteurs, ordinateurs, systèmes digitaux et objets connectés, de nouveaux dangers apparaissent : les cyber risques. Sous-estimée, cette nouvelle forme de criminalité demeure néanmoins dangereuse pour les professions agricoles. Ainsi, il apparaît indispensable qu’ils sécurisent aussi cet aspect de leur activité.

TOUS CONCERNÉS !

Suite à la révolution mécanique et technologique du monde agricole et viticole, les pratiques évoluent sans cesse. Petit à petit, la technologie s’est faite de plus en plus présente dans les exploitations jusqu’à devenir indispensable. Aujourd’hui, comme beaucoup d’outils technologiques utilisés sont en réseau, l’intrusion dans les systèmes informatiques se révèle d’autant plus simple pour les hackeurs et pirates. En 2018, 80% des entreprises ont été victimes d’une tentative de cyberattaque1.

Plus précisément, les exploitations agricoles et viticoles constituent des cibles de choix pour les hackeurs : les nombreux objets connectés et systèmes digitaux qu’elles utilisent les rendent très sensibles et le climat actuel de défiance à l’encontre de certaines pratiques agricoles peut augmenter les risques d’attaques d’hackeurs activistes.
Piratage massif du site de vente en ligne, détournement des drones qui surveillent les cultures, dérèglement du système de climatisation mettant en péril l’élevage, vol de données pour réaliser des extrapolations sur les rendements et influer sur les prix… Les risques sont nombreux avec des conséquences parfois lourdes et durables pour toute l’activité.

À CHAQUE RISQUE, SES SOLUTIONS

Les hackeurs font souvent preuve de beaucoup d’ingéniosité pour toucher leur(s) cible(s). S’il s’avère donc plutôt complexe d’empêcher une attaque, les assurances permettent de se protéger de ses répercussions.

L’assistance technique en cas de demande de rançon :
Aussi appelée « ransomware », cette attaque est celle ayant le plus touché les entreprises françaises en 20172. C’est d’ailleurs ce qui est arrivé à un agriculteur : suite à l’ouverture d’un fichier infecté, son logiciel informatique qui contrôle la traite et l’alimentation des vaches se bloque. Pour corriger cette situation, l’agriculteur doit payer une rançon en bitcoins… Assuré contre les cyber risques, il est rapidement mis en relation avec des techniciens qui débloquent et renforcent la sécurité de son système.

L’accompagnement par des experts en cas de virement frauduleux :
Très courant, le « phishing » ou « hameçonnage » a pour objectif de voler les données personnelles, comme les codes de carte bancaire. C’est exactement ce qu’a vécu un exploitant recevant un faux e-mail de sa banque qui lui demande de réactualiser ses coordonnées bancaires. Pensant qu’il s’agit d’un e-mail officiel, il s’exécute ce qui provoque un virement sur un compte tiers… Par chance, il est couvert : son assurance prend en charge le virement et cela ne lui coûte rien.

La sécurisation du système suite à un virus :
Liés à un programme ou un fichier corrompu, les virus peuvent avoir des effets très variés allant du simple canular à la destruction de toutes les données. Une expérience marquante pour un viticulteur : en cliquant sur un lien dans un e-mail malveillant, il télécharge malencontreusement un virus qui dérègle le système de température de ses cuves… Son assurance met en place les mesures correctives nécessaires et sécurise son système.

Prise en charge de la perte d’exploitation causée par un virus :
Un système perturbé ou bloqué peut causer de lourdes pertes financières. En téléchargeant par erreur un faux logiciel, un agriculteur stoppe le fonctionnement d’une unité de méthanisation. Résultat, une activité à l’arrêt pendant 4 jours. Plus de peur que de mal, car il est assuré : des experts débloquent son système et ses 4 jours d’arrêt d’activité sont pris en charge.

Dédommagement et communication aux clients si vol de leurs données :
Une cyberattaque n’est pas seulement risquée pour l’exploitant au sens strict, elle peut également se répercuter sur ses clients… Un viticulteur faisant de la vente à distance sur son site internet et sa page Facebook se retrouve victime d’un pirate qui lui vole tout son fichier clients. En possession de ces données (noms, adresses, numéros de cartes bancaires…), le hackeur effectue des achats sur des sites tiers. Grâce à son assurance dédiée aux cyber risques, des experts informatiques l’assistent, l’envoi de notifications aux clients et les frais d’avocat sont pris en charge, et surtout chaque personne lésée est indemnisée.

BON À SAVOIR

L’assurance Cyber Protection du Crédit Agricole couvre tous les frais inhérents aux spécialistes déployés pour régler un sinistre : experts en sécurité informatique, juridiques ou professionnels de la communication.

En option, la garantie perte d’exploitation permet d’être indemnisé à la mesure du préjudice en cas de blocage de son activité au-delà de 24 heures et même s’il s’agit d’une interruption du service informatique d’un prestataire.

1 Étude d’OpinionWay sur la cybersécurité, 2018.

2 Sondage d’OpinionWay pour le CESIN, janvier 2018.

 

© Indiana – Décembre 2019
Article à caractère informatif et publicitaire.
Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale. La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale. Accédez au détail de ces produits et services en cliquant sur les liens hypertexte prévus à cet effet dans la présente page Internet. Les garanties du contrat Cyber Protection sont assurées par Pacifica, entreprise régie par le code des assurances (mentions légales complètes accessibles en cliquant sur les liens).