Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un agriculteur 
Nous contacter

Produits laitiers : la consommation résiste en France

02/09/2020 - 2 min de lecture

Rubrique : Tendances

#Décryptage

tout un mag pour vous

Produits laitiers : la consommation résiste en France

La consommation de lait décroît moins que les années précédentes, révèle une étude de FranceAgriMer, qui dresse le bilan détaillé des achats des ménages français en produits laitiers à base de lait de vache, chèvre, brebis, bio et AOP, pour leur consommation à domicile en 2019.

Bien que toujours en recul, la consommation de lait par les ménages français a été moins prononcée en 2019 que les années précédentes. C'est ce qui ressort d'une analyse de FranceAgriMer basée sur les données du panel de consommateur Kantar. En 2019, les Français ont consommé 2,14 millions de litres de lait, soit 1,5% de moins qu'en 2018, contre -3,4% entre 2018 et 2017. Les laits de vache représentent toujours l'écrasante majorité des volumes (99,4%).

Après une forte croissance en 2018 (+22,7%), la tendance s'est inversée pour les laits de chèvre (-6,4%) suite à une dégradation de l'ensemble des variables : « moins d'acheteurs, des achats moins fréquents et de moindres quantités achetées à chaque acte », indique l'étude publiée le 29 juillet 2020.

Au contraire, les volumes de laits de brebis ont doublé, gagnant même des parts sur les jus végétaux, « des produits dont la croissance s'est arrêtée en 2019 : les volumes achetés ont reculé de 3,7% ».

De leur côté, les achats de beurre, de crème et de fromages ont progressé en volume. « Les achats de crème conditionnée ont continué à se développer : ils ont enregistré une hausse de 1,7% en volume et de 7,1% en valeur grâce à une revalorisation du prix moyen (+5,3%), qui s'est établi à 3,6€/kg en moyenne en 2019 », décrit l'étude. La croissance des volumes a été transversale à toutes les marques et tous les types de crème.

Côté fromages, quel que soit le type de lait, les achats ont tous progressé en volume en 2019. « La hausse des volumes achetés par les ménages a été plus importante sur les fromages de chèvre et brebis (respectivement +3,3% et +3,5%) », est-il précisé. Cependant ces deux catégories ne représentent que 7,4% et 3,9% du total des fromages achetés.

Les achats des ménages en produits ultra-frais toutes catégories confondues (yaourts, fromages blancs, desserts frais...) sont restés stables en volume par rapport à 2018. Ils ont en revanche progressé de 3,2% en valeur, le prix moyen ayant été de 2,59€/kg (+3,2% sur le prix par rapport à 2018).

À l'instar des autres aliments, la consommation de produits laitiers biologiques a explosé au cours des dernières années (+22% pour le lait bio entre 2016 et 2019, +79% pour la crème, +70% pour le beurre...). La progression est beaucoup moins nette pour les fromages AOP, dont l'offre « est plus clivante que le bio », d'après Kantar. « En effet, dans 61% des foyers acheteurs de fromages AOP, la personne responsable des achats a plus de 50 ans, alors que ce taux est de 54% pour le biologique et de 52% pour l'ensemble des fromages ».

Entre 2016 et 2019, les quantités achetées par les ménages en fromages AOP toutes catégories confondues ont augmenté de 2%, soit une évolution du même ordre de grandeur que l'ensemble des fromages sur la même période (+1,6%).

Retrouvez toute l’actualité agricole sur pleinchamp.com
 

© Pleinchamp – Août 2020
Article à caractère informatif et publicitaire.