Retour au site Crédit Agricole
Le blog des associations / ACTIVITE

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour votre association

L’opinion des Français sur les associations

21 juin
ACTIVITE

Juin 2013

Les Français, dans leur majorité, font confiance aux associations qui en appellent à la générosité du public, d’autant plus lorsqu’elles leur sont proches. Un tiers d’entre eux expriment des doutes quant à la rigueur de la gestion des plus grosses structures et au sérieux des contrôles effectués.

Depuis 2007, TNS Sofres mesure pour le comité de la Charte, la confiance des Français à l’égard des fondations et des associations qui font appel à leur générosité. En 2012, un millier de personnes représentatives de la population ont été interrogées en face à face, dans le cadre de cette étude.

Les dons et la confiance
La très grande majorité des Français (87 %) participent à des dons sous une forme ou une autre : huit personnes sur dix déclarent des dons en nature (vêtements, nourriture, etc.) ; une sur deux effectue un don monétaire, au moins une fois par an pour la grande majorité d’entre elles (9/10) ; ces donateurs se partagent, à égalité, autour d’un montant annuel de 50 euros de don. Un quart des personnes interrogées disent donner de leur temps dans une activité bénévole en 2012, alors qu’elles étaient 38 % en 2007.

Dans leur majorité, les Français interrogées font plutôt confiance aux associations :

  • à plus de 85 % pour les associations de proximité et celles qui fonctionnent sur la base du bénévolat ; plus de 9 donateurs sur 10 leur sont fidèles ;
  • les associations reconnues d’utilité publique recueillent 76 % de déclaration de confiance et 85 % de leurs donateurs sont réguliers ;
  • es grandes associations faisant appel à la générosité recueillent 54 % de déclaration de confiance et 7 donateurs fidèles sur 10.

Les leviers de la confiance
Interrogés sur ce qui caractérise les structures qui leur inspirent confiance, les Français mettent en avant l’information sur les contrôles auxquels elles sont soumises (79 %), la rigueur de leur gestion (75 %) et leur transparence financière, l’affichage clair de leurs missions (74 %) et l’efficacité des actions réalisées. Ces éléments ont peu varié au cours des 5 dernières années.

La majorité se dit convaincue par les preuves d’utilité sociale et d’efficacité des actions menées. Néanmoins, 45 % des donateurs ont restreint leurs dons à la suite de ce qu’ils ont considéré comme une « déviation » par rapport aux missions d’une association.

36 % des personnes interrogées – 45 % des donateurs – expriment des doutes en ce qui concerne la rigueur de la gestion des structures faisant appel à la générosité et les contrôles effectués. Le plus souvent, comme ils ne cherchent pas à vérifier leurs doutes, le risque d’une détérioration d’image est grand pour les associations soumises à des rumeurs négatives. Un quart d’entre eux seulement ont cherché des informations, le plus souvent sur le site Internet de l’association ou auprès de leurs relations (bouche à oreille).

Internet devient ainsi un élément central dans la construction d’une relation de confiance entre associations et donateurs. Aussi, le comité de la Charte, qui labellise les associations et fondations faisant appel à la générosité publique, recommande d’y faire figurer une information claire sur le système de contrôle existant, la transparence financière et les actions menées.

Télécharger les résultats de l’étude : Comité de la charte – L’Observatoire de la confiance


© Uni-éditions – MIG – mai 2013