Retour au site Crédit Agricole
Le blog des associations / ACTIVITE

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour votre association

Zoom sur la philanthropie en régions

01 aoû
Zoom sur la philanthropie en régions
ACTIVITE

il y a 4 mois

La Fondation de France a rendu publique en mai dernier une étude sur la philanthropie dans les territoires. Le palmarès des régions les plus généreuses.

Les particuliers ne sont pas aussi généreux d’une région à l’autre. C’est ce que révèle l’étude sur la philanthropie dans les territoires réalisée par l’Observatoire de la Fondation de France. Le taux de foyers donateurs varie du simple au double entre certaines régions. Avec une proportion de 23,3% de foyers donateurs (chiffres 2013), l’Alsace est la région la plus généreuse.
Viennent ensuite la Franche-Comté (18,9%), la région Rhône-Alpes (17,5%), la Bretagne (17,2%) et l’Ile-de-France (16,9%). Les cinq régions qui comptent le moins de ménages donateurs sont la Corse (10,2%), la Picardie (12%), le Nord-Pas-de-Calais (12,7%), la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (13,7%) et le Languedoc-Roussillon (13,8%).

Des facteurs sociaux et culturels pour expliquer les disparités

La propension au don est indépendante de la capacité économique à donner et s’inscrit davantage dans l’identité socio-culturelle des territoires.
Contrairement à ce que l’on pourrait penser les grandes agglomérations ne jouent pas forcément un rôle de moteur. Certains territoires fortement ruraux présentent des proportions élevées de donateurs, tandis que de grandes métropoles comme Marseille, Bordeaux ou Lille ne ressortent pas particulièrement. Autre observation, ce ne sont pas systématiquement dans les régions où se situent les plus hauts niveaux de revenus que l’acte de don est le plus répandu. Les auteurs de l’étude ont plutôt constaté qu’il existe une corrélation entre les territoires les plus généreux et ceux historiquement marqués par l’importance des valeurs religieuses. Autre élément d’explication aux disparités, ce sont dans les zones où les services de l’État sont moins présents que le geste de don est plus fréquent.
Deux modèles semblent se dessiner : dans les zones de détresse économique, la générosité est assurée par les couches plus aisées de la population et dans les zones économiquement plus dynamiques, la générosité est plus répandue mais moins dotée financièrement.

En moyenne, 411 € par ménage

Le montant moyen des dons des ménages français s’élève à 411 € (chiffres 2013). Mais cette moyenne varie fortement d’une région à l’autre : de 292 € en Basse-Normandie à 653 € en Île-de-France. Hors du don en Île-de-France qui est particulièrement élevé comparé au reste du territoire, les régions dans lesquelles le don moyen est le plus élevé, sont la Provence-Alpes-Côte d’Azur (avec 394 €), l’Alsace (391 €), la région Rhône-Alpes (386 €), le Languedoc-Roussillon (366 €) et l’Aquitaine (362 €). Les régions où les montants des dons sont les moins élevés sont en dehors de la Basse-Normandie, la Bretagne (avec 297 €), la Franche-Comté (308 €) et la Corse (313 €).


© Anne Le Mouëllic – Uni-éditions – juillet/août 2016