Retour au site Crédit Agricole
Le blog des associations / DIRIGEANT

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour votre association

Les associations et le numérique

15 juil
Les associations et le numérique
DIRIGEANT

Juillet 2015

Les principales associations françaises sont de plus en plus à l’aise avec les techniques de référencement, les moyens de paiement en ligne, les réseaux sociaux et les applications mobiles.

En 2014, les associations ont massivement investi le Web et ont opéré un basculement sur les réseaux sociaux. C’est ce que révèle l’étude réalisée par l’agence LIMITE sur la présence digitale des 111 principales associations et fondations en France, publiée en avril dernier.

Référencement gratuit et payant

En matière de référencement gratuit, la totalité des associations étudiées sont bien référencées sur leur nom. En revanche, le référencement pour des recherches sur la cause qu’elles défendent ou sur leur activité principale reste très faible, perdant encore du terrain face aux acteurs privés. Du côté payant en revanche les investissements sur Google Adwords et Google Grants explosent (+ 115 % par rapport à 2013), ce qui permet de compenser.

Moyens de paiement en ligne

La moitié des associations analysées possèdent une page personnelle de collecte et le don par carte bancaire est proposé par la quasi-totalité (96 %) des principales associations françaises, alors que le paiement via Paypal n’est disponible qu’auprès de 28 % d’entre elles. Le prélèvement automatique se généralise depuis trois ans. Il est pratiqué par huit associations du panel sur dix. Progressivement, une bascule s’opère du prélèvement automatique par courrier à une transaction entièrement électronique.
L’étude note également que le nombre d’associations proposant le reçu fiscal dématérialisé a fortement augmenté depuis l’année précédente (+ 47 %) mais elles ne sont encore qu’un tiers (34 %) à le faire.

Réseaux sociaux

L’étude révèle que les associations investissement massivement dans les réseaux sociaux. Facebook continue à être le plus utilisé (à 89 %). Les associations rattrapent petit à petit leur retard sur Twitter puisque 78 % d’entre elles gazouillent dorénavant sur le réseau de micro-blogging, soit une progression de 22 % par rapport à l’année précédente. Sur le réseau Google +, les associations sont présentes à 48 % mais elles y sont très peu actives. Les réseaux professionnels (LinkedIn et Viadeo) ont connu une progression importante l’année dernière (+ 37 %) et aujourd’hui sept associations sur dix y a recours.
Quant aux plateformes vidéo (YouTube, Dailymotion, Vimeo), elles sont toujours très utilisées (à 88 %). En matière de contenu, les vidéos continuent d’être plébiscitées. 91 % des associations en proposent, et ce, sous différents formats (Web document, Web série, etc.).
Les blogs de leur côté dipsaraissent peu à peu, les associations privilégiant dorénavant les réseaux sociaux pour décrire leurs activités. Aujourd’hui, elles ne sont plus que 18 % à en tenir un, soit une diminution de 100 % par rapport à l’année d’avant.

Applications mobiles

15 % des 111 associations ont une application mobile. Un taux qui reste stable par rapport à 2013. L’année dernière, elles ont plutôt privilégié le développement des versions responsives (qui s’adaptent à tous les écrans, smartphones, tablettes, Web…) de leurs sites. Mais alors que le trafic mobile représente aujourd’hui entre 30 % et 40 % du trafic Internet, moins d’un tiers des associations (29 %) ont des versions responsives de leur site, même si ce chiffre bondit de 21 % par rapport à l’année précédente.


© Anne Le Mouëllic – Uni-éditions – juillet 2015