Retour au site Crédit Agricole
Le blog des associations / DIRIGEANT

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour votre association

Quelles assurances souscrire pour organiser un spectacle ouvert au public ?

07 juil
Quelles assurances souscrire pour organiser un spectacle ouvert au public ?
DIRIGEANT

Juillet 2015

Pièce de théâtre, concert, spectacle de danse… Si vous décidez d’organiser un spectacle ouvert au public, vous devrez vérifier que vous êtes bien assurés.

Effondrement de gradins, incendie : en tant qu’organisateur de spectacle, votre responsabilité pourrait être engagée en cas de dégâts ou d’accident. Vos assurances doivent protéger non seulement les personnes physiques (artistes, public, organisateurs, bénévoles, agents de sécurité, hôtesses…) mais également le matériel (décors, équipements de sonorisation et d’éclairage...) et les locaux. Après avoir identifié les risques éventuels, vous devrez vérifier que vos contrats permettent de les garantir. Si ce n’est pas le cas, vous devrez souscrire des assurances spécifiques.

La responsabilité civile organisateur

En premier lieu vous devrez souscrire une assurance responsabilité civile organisateur (RCO). Obligatoire, elle permet de couvrir financièrement les dommages (corporels, matériels et immatériels) qui pourraient être causés à un tiers par la structure organisatrice, ses salariés ou ses bénévoles. Ne vous limitez pas au jour du spectacle, pensez à inclure les périodes de montage et de démontage.
Ce contrat est au profit exclusif des tiers. Veillez à ce que soit stipulé que les membres du personnel de l’association (dirigeants, salariés, bénévoles, stagiaires,…) sont considérés comme tiers les uns par rapport aux autres, afin que le contrat prenne en charge un accident d’un membre du personnel du fait d’un autre membre.

Une garantie accident

Vous pouvez aussi souscrire une garantie accident. Elle permet aux membres de l’association victimes d’un accident corporel de recevoir une indemnisation sans avoir à engager la responsabilité de l’organisateur de l’événement. Elle est plus que recommandée pour les associations recourant à des bénévoles.
Pour couvrir le matériel loué, prêté ou acheté (sono, éclairages, costumes, accessoires, décors, etc.) contre toute dégradation due à un événement extérieur imprévisible et inattendu (casse, vol, perte…), vous pouvez souscrire une assurance tous risques matériels.

L’assurance annulation

Si vous engagez des frais importants, il peut être judicieux de souscrire une assurance annulation ou une garantie perte d’exploitation. Elles garantissent le remboursement d’une partie des frais engagés (location d’un lieu ou de matériel, campagnes publicitaires, etc.) ou la perception d’un minimum de recettes en cas d’annulation, d’interruption ou de report du spectacle, que ce soit en cas de force majeure (événement imprévisible et indépendant de la volonté de l’organisateur : catastrophe naturelle, grève, etc.), de cas fortuit (destruction des locaux, vol du matériel, etc.) ou d’indisponibilité des personnes essentielles pour le spectacle (blessure ou maladie d’un artiste par exemple). Enfin, si vous organisez un spectacle en plein air, vérifiez que votre assurance couvre bien les risques liés aux mauvaises conditions climatiques.


© Anne Le Mouëllic – MIG/Uni-éditions – juin 2015