Retour au site Crédit Agricole
Le blog des associations / FINANCES

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour votre association

Argumenter une demande de subvention

20 fév
FINANCES

Février 2013

Au-delà de l’exposé des projets et des ressources nécessaires pour les mener à bien, une demande de subvention doit convaincre les décideurs potentiels de l’adéquation de ces projets avec l’intérêt général et de la capacité de l’association à les réaliser.

Toute association déclarée peut bénéficier de fonds publics pour financer son fonctionnement courant ou une action spécifique. La procédure de demande de subvention est identique quel que soit l’organisme auquel elle est présentée (services de l’État, collectivités territoriales, organismes publics). Elle est l’objet d’un formulaire cerfa (n° 12156*03), disponible sur Internet.

Elle s’articule en 2 volets : d’une part la présentation de l’association, accompagnée des derniers rapports financier et d’activité, et d’un budget prévisionnel global, d’autre part la description de l’action à financer avec son estimation budgétaire. Chaque projet doit faire l’objet d’une demande spécifique, accompagnée du budget prévisionnel correspondant.

La rédaction de cette demande n’est pas une simple procédure administrative, elle implique un exposé circonstancié des raisons pour lesquelles l’association a recours à une subvention, et des garanties qu’elle offre en ce qui concerne l’utilisation des fonds qui lui seraient alloués.

Justifier un projet

Le premier argument à mettre en avant pour convaincre des partenaires publics de financer un projet consiste à en démontrer l’utilité, à mettre en évidence l’existence de besoins ou d’attentes non ou mal satisfaits localement. Ainsi, la présentation du projet doit-elle comporter, avant toute description des actions envisagées, un diagnostic de la situation. Présenté comme une analyse de l’offre existante à l’échelon local, celui-ci aura d’autant plus de poids qu’il sera illustré de citations de comptes-rendus de réunions d’instances, de documents ou de témoignages.

Ce diagnostic préalable correspond à l’ensemble des raisons qui ont suscité la conception et l’élaboration du projet au sein de l’association.

Prouver la capacité à le développer

Pour être crédible aux yeux des partenaires financiers, le projet doit être précisément en ligne avec l’objet de l’association, s’inscrire dans le prolongement d’actions déjà réalisées, et donc apparaître comme le fruit de son expérience. C’est la raison pour laquelle il est important de soigner la présentation de la structure en insistant sur les réalisations dans des domaines proches des développements nouveaux.

Il est essentiel de démontrer la capacité de l’association à le réaliser, en listant les ressources dont elle dispose en termes de compétences, de savoir-faire et de matériel mobilisable dans ce nouveau contexte. Le plus grand nombre d’adhérents doivent être impliqués dès la phase d’élaboration du projet ; leur mobilisation constitue un argument pour convaincre de la capacité de la structure à le mener à bien.

Bien entendu, le projet ne doit pas apparaître démesuré par rapport à la structure. Pour rassurer les partenaires financiers, le budget sollicité doit donc être en adéquation avec la taille de l’association sans risquer de déséquilibrer durablement ses finances.

Télécharger le formulaire de demande de subventions (qui peut être complété en ligne).


© Christine Payelle – Uni éditions – janvier 2013