Retour au site Crédit Agricole
Le blog des associations / FINANCES

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour votre association

Le profil des donateurs aux associations

22 avr
FINANCES

Avril 2014

Les résultats pour 2013 du baromètre annuel de Recherche et solidarités sur la générosité des Français sont en demi-teinte. La crise conjoncturelle affecte les largesses des bienfaiteurs mais parallèlement des nouvelles formes de dons se développent.

Recherche et solidarités conduit chaque année une étude sur la générosité des Français, à partir de plusieurs sources : les déclarations de dons aux organismes habilités collectées par l’administration fiscale, une enquête auprès des associations et fondations, une enquête auprès d’un panel représentatif de Français. L’évolution des résultats annuels fait apparaître une modification progressive du profil des donateurs.

Les plus de 70 ans de moins en moins prodigues

En 2012, le montant des dons a augmenté un peu moins que l’inflation, après une progression de 5 % l’année précédente. Le tassement sera sans doute confirmé pour 2013, dans la mesure où, parmi les donateurs interrogés en fin d’année, 52 % envisageaient de ne pas modifier le montant de leurs dons (ils étaient 60 % en 2012) mais 22 % pensaient diminuer leur contribution globale (18 % en 2012), et 6 % seulement envisageaient de l’accroître. Et une personne interrogée sur cinq ne savait pas au moment de l’enquête quel serait le montant total de ses dons pour l’année.

Cette restriction des intentions de don est particulièrement sensible de la part :

  • des plus de 70 ans, habituellement généreux, et dont la proportion a tendance à se réduire globalement (de 33 % en 2008 à 30,5 % en 2012),
  • des contribuables des tranches intermédiaires (de 23 000 à 39 000 € de revenus) qui envisageaient en septembre de réduire leurs dons pour 2013, manifestant ainsi des difficultés conjoncturelles et / ou leur inquiétude quant à l’avenir, la même intention de restriction de leur générosité était exprimée par 10 % des contribuables les plus riches (au lieu de 4 % en 2012).

Globalement, la part des contribuables déclarant les plus hauts revenus (plus de 39 000 € annuels) a tendance à augmenter : ils étaient 41 % des donateurs en 2008 et 46 % en 2012 et leurs dons représentaient 61 % des montants déclarés en 2008 et 64 % en 2012.

L’avènement du don en ligne

La modification progressive du profil des donateurs correspond à l’apparition de nouvelles modalités de collecte. Ainsi, les moins de 40 ans étaient 13 % des donateurs déclarés en 2008, leur part est de près de 15 % en 2012. Cette progression est particulièrement liée au développement du don en ligne. On constate, à cet égard, l’usage de plus en plus répandu du numérique, à tous les âges, pour obtenir des informations sur les organismes collecteurs et leurs actions, et …. pour donner ! Le développement du micro don et du don participatif marquent cette évolution.

Ces nouvelles formes de finance participative devraient être réglementées au cours des prochains mois, avec la mise en place d’un cadre juridique adapté, pour favoriser leur développement.

Télécharger l’étude :

http://recherches-solidarites.org/ études thématiques / don d’argent / 18ème baromètre (nov. 2013)

© Christine Payelle – MIG/Uni-éditions – mars 2014