Retour au site Crédit Agricole
Le blog des associations / FINANCES

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour votre association

Panorama national des générosités

15 juin
FINANCES

il y a 1 mois

Dons d’argent ou en nature, déduits ou non des impôts, legs, libéralités… Pour la première fois, une étude a évalué les différentes formes de générosité en France.

7,5 milliards d’euros : c’est le montant total annuel de la générosité des Français estimé par l’Observatoire de la philanthropie de la Fondation de France pour l’année 2015. Dans une étude d’envergure intitulée Panorama national des générosités, l’organisme a souhaité établir un chiffrage inédit de toutes les formes de générosités à destination des organismes dits d’intérêt général dans le pays.

Des dons toujours plus nombreux

Les dons des particuliers faisant l’objet de déductions sur l’impôt sur le revenu représentent plus d’un tiers de la somme totale. En 2015, leur montant était de 2,62 milliards d’euros. Ce type de dons constitue un phénomène de masse. En effet 15 % des foyers imposables français ont déclaré des dons en 2015, soit 5,7 millions de foyers. Un phénomène également en croissance continue : depuis 2006, le montant global des dons des particuliers faisant l’objet de déduction sur l’impôt sur le revenu a progressé de 70 %. Selon les auteurs de l’étude, cette croissance est le fruit à la fois d’une augmentation du nombre de foyers déclarant des dons (+ 20 % entre 2006 et 2015) et de la contribution par foyer (+ 44 % sur la même période).

À titre de comparaison, les dons déduits de l’impôt de solidarité sur la fortune ont quant à eux représenté 246 millions d’euros en 2015. Et cette déduction n’a concerné que 49 000 foyers.

Autres acteurs de la générosité : les entreprises. Pour l’année 2015, les auteurs de l’étude estiment que le montant total de leurs dons s’est élevé à 2,9 milliards d’euros.

Legs, collectes et autres formes de générosité

En ce qui concerne les legs et autres libéralités effectués par des particuliers, les auteurs de l’étude estiment que pour l’année 2015, ils ont représenté près d’un milliard d’euros.

Pour les collectes populaires, l’Observatoire de la philanthropie évalue leur montant total à 47,5 millions d’euros en 2015 : dont environ 9 millions d’euros pour les quêtes sur la voie publique (par exemple, pour la Croix Rouge) ; 3,35 millions pour des collectes dans des espaces privés (par exemple, les urnes dans les restaurants McDonald’s ou l’opération Pièces jaunes) et 35 millions d’euros pour certaines manifestations exceptionnelles (par exemple, les collectes sur le terrain du Téléthon).

Enfin, l’étude s’attache à chiffrer des formes plus diverses de générosités. Ainsi, le volume des dons en nature a été chiffré à au moins 39,5 millions d’euros pour 2015. Les micro-dons (arrondi sur achat, sur salaire ou encore sur relevé bancaire) ont représenté un million d’euros en 2015. Et pour les « produits partage », des biens de consommation vendus soit par des entreprises qui reversent une partie des bénéfices à des organisations à but non lucratif, soit par ces organisations elles-mêmes (par exemple les sacs à sapin de Handicap international ou les produits dérivés des Restos du Cœur), les auteurs de l’étude évaluent leur total à 29 millions d’euros en 2015.


© Anne Le Mouëllic – Uni-éditions – juin 2018