Dirigeant d’association

Pour créer votre association, différentes formalités sont à accomplir. Rédiger vos statuts et mettre en oeuvre le registre spécial sont deux démarches essentielles et obligatoires.

La fiscalité de l’association

Impôts commerciaux (TVA, Impôts sur les Sociétés, Contribution Économique Territoriale)

La grande majorité des associations sont exonérées d’impôts commerciaux. Néanmoins, comme les entreprises, certaines associations sont soumises aux impôts commerciaux et aux taxes assises sur les salaires. Mais des règles spécifiques ont été mises en place.

L’instruction fiscale du 18 décembre 2006 (4H-5-06) publiée sous la référence BOFIP IS-CHAMP-10-50-10-10-2012091 a mis en place une méthode pour apprécier l’assujettissement de tout ou partie de l’activité des associations aux impôts commerciaux (TVA, IS, CET).

Trois critères permettent d’apprécier le caractère non lucratif de l’association :
- la gestion désintéressée,
- la concurrence,
- la règle des « 4P » (produit, prix, public, publicité) qui permet d’analyser l’utilité sociale des produits et services vendus par l’association.

La démarche ci-dessous conduite en 3 étapes, pour chaque activité réalisée par l’association, détermine le caractère éventuellement lucratif de l’association.

Si une partie seulement des activités de votre association s’avère lucrative, il peut être recommandé de scinder les activités, soit en sectorisant par une comptabilité analytique, les parties lucratives et non lucratives, soit en apportant à une société (filialisation) les activités lucratives. Pour pouvoir bénéficier du régime de la sectorisation, l’association devra affecter de façon analytique, aussi précisément que possible les recettes et les coûts des secteurs lucratifs et non lucratifs.La filialisation ne peut être retenue qu’après consultation auprès d’un spécialiste en droit fiscal.

Des exonérations spécifiques de TVA, d’IS et de CET ainsi que des franchises de TVA et d’impôts commerciaux existent dans certains cas et/ou pour certains types d’associations.

QUELQUES CONSEILS :
- La réalisation d’excédents est admise comme élément d’une gestion saine et prudente. Mais ils ne peuvent être accumulés temporairement que dans la perspective de besoins ultérieurs. Il est conseillé de formaliser un véritable projet associatif avec constitution de provisions, de réserves pour la réalisation de ce projet.
“Un organisme peut être qualifié comme étant “sans but lucratif” même s’il cherche systématiquement à générer des excédents qu’il affecte par la suite à l’exécution de ses prestations” (cours de justice des communautés européennes, arrêt du 21 mars 2002)”.
- Il est également conseillé de comptabiliser l’avantage dû au bénévolat. Ainsi les charges de secrétariat ou de tenue de trésorerie assumées de façon significative par des bénévoles peuvent être évaluées et provisionnées pour l’utilisation des excédents ou le calcul du prix de revient des services rendus.
- Il convient de ne pas se laisser abuser par la facilité apparente d’appréciation de critères selon la grille d’analyse proposée. Face à la diversité d’activités pouvant être recensées au sein de certaines associations, la réponse aux questions d’assujettissement sera parfois, en pratique loin d’être évidente.
- Il est conseillé de se reporter aux “fiches techniques sectorielles” rédigées par l’administration (voyages scolaires éducatifs, maisons des jeunes et de la culture,
associations sociales, associations culturelles…).
- Pour certaines associations aux activités multiples, un audit fiscal et social pourra s’avérer nécessaire.
- Avant toute création d’association, avant tout choix stratégique important, si vous vous interrogez sur la fiscalisation de tout ou partie des activités, n’hésitez pas à vous entourer des conseils que peuvent vous apporter vos fédérations, le comptable ou un spécialiste en droit fiscal. Plus d’informations sur :

BON À SAVOIR

  • Un correspondant Association est désigné dans chaque direction des services fiscaux.
  • La commission départementale des impôts directs et des taxes sur le chiffre d’affaires comprend des représentants du monde associatif.

Taxes assises sur les salaires - Article 1679 A du CGI

Toute association exonérée de TVA et employant du personnel salarié est redevable de la taxe sur les salaires. Elle devra payer la taxe d’apprentissage si elle a une activité lucrative. Toute association doit payer la taxe de formation professionnelle continue.

La contribution des employeurs à l’effort de construction n’est exigible que pour les associations employant au moins 20 salariés.

BON A SAVOIR

  • La réalisation d’excédents est admise comme élément d’une gestion saine et prudente. Mais ils ne peuvent être accumulés temporairement que dans la perspective de besoins ultérieurs.
  • Il est également conseillé de comptabiliser l’avantage dû au bénévolat.
  • Pour certaines associations aux activités multiples, un audit fiscal et social pourra s’avérer nécessaire.

Fiscalité des placements d’une association - Articles 206-5 et 219 Bis du CGI

Tableau récapitulatif de l’imposition des revenus du patrimoine
Type de revenusFiscalité des revenus mobiliers soumis à l’IS
Livret A Intérêts exonérés, avec un plafond de 76 500 €
DAT - Prime de remboursement (intérêt à taux progressif ou intérêt in fine) : IS à 10%, C’est le cas de tous les DAT Crédit Agricole dédiés aux associations
- Intérêts linéaires versés à échéance régulière : IS à 24 %
CSL ordinaire et Association  : IS à 24 % (10 % pour les caisses de retraite ou de prévoyance), paiement en brut
Bons de capitalisation émis à partir du 01/01/1993 Prime de remboursement taxable à 10 %
Produits de CDN ou de billet de trésorerie IS à 10 %.
Bon de Caisse Retenue à la source libératoire de 15 %
Obligations émises après le 1er janv. 1987 : Revenus IS à 10 %
Obligations émises après le 1er janv. 1987 : Plus value Exonéré
Actions françaises et étrangères IS à 15 %
Sicav : Revenus IS à 15 %
Sicav : Plus value Exonéré
FCP : Revenus IS à taux réduit fonction des supports contenus dans le FCP
FCP : Plus value Exonéré
SCPI Exonéré
  • Télécharger