Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Toute une banque pour vous Vous êtes une association 
Nous contacter

La place du numérique dans le projet associatif

26/11/2019 - 2 min de lecture

Rubrique : Activité

#Digital #Gestion

tout un mag pour vous

La place du numérique dans le projet associatif

Tous les trois ans depuis 2013, une étude s’intéresse à l’évolution des pratiques numériques dans les associations. Les résultats de l’édition 2019 viennent d’être publiés.

Dans le domaine des pratiques numériques des associations, il existe une mosaïque de situations, à l’image de la diversité du monde associatif (secteur d’activité, taille de l’association, présence ou non de salariés, zone d’intervention, etc.). C’est ce qui ressort de l’étude La place du numérique dans le projet associatif, en 2019, réalisée par les équipes de Solidatech et de Recherches & Solidarités, qui vient de paraître.

DES PROGRÈS NOTABLES

En ce qui concerne la maturité numérique de leur association, la majorité des responsables associatifs (55%) estime qu’elle est « en progrès ». Seulement deux associations sur dix se considèrent comme expérimentées. Et seulement deux associations sur dix s’estiment peu initiées. Des disparités existent selon le secteur d’activité et la taille de l’association. La maturité est plus forte dans le secteur de la culture et plus faible dans celui des loisirs. Elle augmente également avec le nombre de salariés.

UNE RATIONALISATION DES USAGES

L’étude s’intéresse également aux outils utilisés par les associations. En 2019, 71% des associations disposent d’un site internet, 67% d’entre elles sont présentes sur les réseaux sociaux, 34% publient une newsletter et 18% ont un blog. Également 18% des associations se servent des plateformes de collecte ou de don en ligne. Mais elles sont seulement 6% à utiliser des plateformes de recherche de bénévoles.

Selon les auteurs de l’enquête, « contrairement aux évolutions entre 2013 et 2016 où l’on a vu une forte proportion d’associations s’équiper d’outils dans de nombreux domaines (communication, organisation, collaboration...), on assiste maintenant à une phase de rationalisation pour conserver et/ou trouver ceux qui permettront réellement de gagner en efficacité grâce à une mise en œuvre adaptée. »

UN IMPACT TRÈS MAJORITAIREMENT POSITIF

Enfin l’étude s’intéresse aux effets du numérique au quotidien. Pour trois responsables interrogés sur quatre, le numérique a fait évoluer positivement les pratiques et le mode de fonctionnement des associations. Selon eux, l’impact a été particulièrement notable en ce qui concerne le fonctionnement, l’animation, la gouvernance, la communication et la visibilité de l’association.

 

© Anne Le Mouëllic – Uni-Médias – Novembre 2019
Article à caractère informatif et publicitaire.