Comment choisir son assurance auto ?

Interview de Sandrine Aubert, responsable du secteur Protection des Biens et des Droits chez Crédit Agricole Assurance

Avril 2014

"Ne jamais sacrifier la garantie du conducteur"

Quelles sont les garanties essentielles ?

S.A. - La seule garantie obligatoire est celle de la responsabilité civile, qui couvre les dommages que l’automobiliste peut causer aux autres. Les contrats proposent aussi bien sûr des garanties en cas de vol, d’incendie, ou pour indemniser les dommages subis par la voiture, après une collision ou non, ou encore pour protéger le conducteur. La plus importante d’entre elles est cette garantie du conducteur. Remplacer une voiture, c’est assez facile. Mais un accident peut avoir des conséquences financières beaucoup plus dramatiques pour celui qui était au volant, et pour sa famille s’il doit rester invalide, ou en cas de décès. Or, le conducteur qui est responsable d’un accident n’est pas indemnisé s’il n’a pas souscrit cette garantie. Pas de rente, pas de capital financier pour faire face ! C’est pourquoi il faut penser toujours à la prendre, si elle n’est pas incluse dans le contrat et seulement proposée en option. Ensuite, des garanties sont aussi présentes dans certains contrats et utiles, comme celles qui jouent en cas de panne ou pour le contenu de la voiture (objets transportés et effets personnels).

Quels sont les services indispensables ?

S.A. - L’assurance auto inclut des services, comme l’assistance qui finance et organise le dépannage en cas de besoin (à certaines conditions) et la protection juridique pour se défendre en cas de litige. Je conseille vivement l’assistance 0 km, qui permet d’être aidé et dépanné même en cas de problème en bas de chez soi, et pas seulement si l’on est à 50 km ou 100 km de son domicile.

Comment est-on remboursé en cas d’accident ?

S.A. - Cela dépend des contrats car il peut y avoir plusieurs possibilités d’indemnisation. Le cas standard correspond à une indemnisation selon la valeur vénale du véhicule, c’est-à-dire au prix auquel il peut être vendu à un moment donné sur le marché. Ce prix peut être déterminé par un expert, en tenant compte de toutes les caractéristiques du véhicule, de son état d’entretien, de son usure, de l’usage auquel il a été affecté, des réparations qu’il a subies. Mais ensuite, les contrats d’assurance comportent souvent des options, qui offrent une majoration de l’indemnisation par exemple ou qui prévoient le remboursement en valeur d’achat (ou valeur à neuf) dans certains cas, en général selon l’âge du véhicule.

Une assurance auto sur Internet, c’est moins cher ?

S.A. - Beaucoup de gens l’imaginent, mais en réalité, sur Internet, il y a de tout : des contrats "low cost" bon marché mais peu protecteurs et d’autres plus complets, mais plus chers. Il est très facile de faire baisser le prix d’une assurance : prévoir une franchise élevée en cas d’accident, un capital trop faible pour la garantie du conducteur, cela suffit pour pouvoir afficher un tarif très séduisant. Pour attirer l’attention sur Internet, beaucoup d’assureurs sont tentés par cette stratégie. Mais quand on regarde les contrats plus protecteurs, plus complets, ils ne sont pas moins chers sur Internet qu’ailleurs. Bien souvent, la qualité a un prix.

Comment bien assurer un jeune ?

L’essentiel est, même si le budget est serré, de ne pas sacrifier la garantie du conducteur. C’est très important, car les conducteurs débutants ont plus d’accidents sur la route et doivent être aidés longtemps s’ils en gardent des séquelles.

© Uni éditions – MIG – février 2014