Il s’agit de la valeur du bien assuré au jour du sinistre. Elle peut être déterminée par un expert (automobile ou habitation). Cette valeur est la base de l’indemnisation.

C’est aussi le prix de vente d’un bien tel qu’il apparaîtrait normalement sur le marché selon la loi de l’offre et de la demande.