Vous désignez librement le ou les bénéficiaires de votre choix. Vous pouvez à tout moment en changer, à une exception près : si le bénéficiaire écrit à l’assureur pour accepter le bénéfice du contrat, vous ne pourrez plus faire de modification sans son accord. Pour éviter cela, il est sage de rester discret sur l’existence du contrat et les noms des bénéficiaires. Les plus prévoyants d’entre vous préciseront les choses dans le cadre d’un testament...