Assurances dépendance : les questions

  1. L’installation d’équipements pour personne âgée donnent-ils droit à une aide ?

    résidence principale ouvre droit à une réduction d’impôt égale à 25 % de son coût. Les dépenses sont retenues à hauteur de 5 000 € (le double pour les couples), appréciées sur cinq années consécutives. Il doit s’agir d’équipements non amovibles, comme un évier à hauteur réglable, une main courante ou un appareil élévateur.

  2. A quel âge souscrire une assurance dépendance ?

    Les contrats d’assurance dépendance prévoient le versement d’une rente à vie en cas de dépendance totale et/ou partielle dont vous fixez vous-même le montant lors de la signature : une cotisation mensuelle est demandée. Il est possible de souscrire dès l’âge de 21 et jusqu’à 75 ans si vous êtes en bonne santé. Le plus votre souscription est envisagée tôt, plus le coût de vos cotisations sera allégé.

  3. Pourquoi opter pour un contrat dépendance ?

    Accident cardiaque, AVC, maladie neurodégénératrice… : on estime le coût moyen de la prise en charge d’une personne dépendante à domicile entre 15 et 30 euros par heure et entre 2 200 et 4000 euros en établissement. Or la retraite moyenne des Français, qui s’établit à 1 200 euros par mois, ne permet pas de faire face seul à ces dépenses. D’où l’utilité d’un contrat dépendance qui vous prémunit contre un tel risque et vous évite ainsi d’avoir à peser financièrement sur vos enfants.

  4. Un contrat dépendance prend-il effet immédiatement ?

    Certains contrats prévoient un délai de carence. De quoi s’agit ? D’une période, qui peut varier de 3 mois à 1 an, voire 3 ans après la souscription, durant laquelle l’assuré ne sera pas couvert s’il développe une maladie neurodégénérative notamment. En clair, si l’assuré est reconnu dépendant durant ce délai, en raison d’une maladie d’Alzheimer par exemple, il ne sera pas indemnisé. D’où l’intérêt de souscrire le plus tôt possible !

  5. Qui peut souscrire une assurance dépendance ?

    Pensez-y ! Si un contrat dépendance peut être souscrit par le bénéficiaire lui-même, il peut également l’être par un proche, un enfant par exemple, au nom de son parent. Seule exigence : la personne assurée doit accepter de répondre au questionnaire médical, indispensable pour adhérer à un tel contrat. Les cotisations seront quant à elles acquittées par celui qui souscrit le contrat.

  6. Qu’est-ce qu’une "Assurance dépendance" ?

    L’assurance dépendance a pour objet de couvrir, dans les limites fixées par le contrat, la prise en charge des aides et soins de la personne dépendante, maintenue à domicile ou placée dans un établissement d’aides et de soins. Les prestations les plus courantes de ces contrats sont la rente viagère versée en cas de dépendance médicalement constatée, des capitaux forfaitaires et des services d’assistance et d’information.

  7. Qu’est ce que la perte d’autonomie ?

    Souvent déclenchée par la vieillesse et la maladie, il s’agit de l’incapacité à se nourrir seul, se vêtir, se laver, prendre des décisions... En cas de perte d’autonomie, une tierce personne est nécessaire pour mener à bien les gestes de la vie quotidienne que la personne dépendante ne peut plus effectuer.