Retour au site Crédit Agricole

Regards
partagés

Le magazine de la Banque Privée du Crédit Agricole

Le capital-investissement : un acteur de la vie économique incontournable

09 déc
Le capital-investissement : un acteur de la vie économique incontournable
Investissement

Décembre 2015

À l’heure où les investisseurs sont à la recherche de rendement, le private equity est une solution à explorer sous réserve de diversifier ses placements, d’accepter une période de blocage, un risque d’illiquidité et de perte totale en capital.

Classe d’actifs à part entière, le capital-investissement (ou private equity) consiste principalement à prendre des participations dans le capital de sociétés non cotées en Bourse, le plus souvent des PME (petites et moyennes entreprises). Il permet de financer les entreprises à différents stades de leur vie : création, croissance, transmission, redressement ou sauvetage.
Le capital-investissement joue donc un rôle majeur dans l’économie en contribuant à la création d’entreprises, à la promotion de l’innovation, à la croissance, à l’emploi... S’il est possible d’investir en direct dans des sociétés non cotées, les épargnants particuliers peuvent aussi souscrire à des parts de fonds spécialisés comme les fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI) ou les fonds d’investissement de proximité (FIP).
Hormis le fait que le ticket d’entrée y est souvent moins élevé, l’investissement dans des FIP ou des FCPI présente l’avantage de confier la sélection des sociétés en portefeuille à des professionnels dont la mission consiste à accompagner les entreprises dans la mise en place d’une stratégie potentiellement créatrice de valeur sur une longue période.

Le fonds étant actionnaire des entreprises, le risque de perte totale en capital existe toujours mais il est réparti sur plusieurs entreprises. Selon l’AFIC (Association française des investisseurs pour la croissance), près de 1 650 entreprises ont bénéficié du capital-investissement en 2014 et les fonds de capital investissement, quant à eux, ont enregistré une performance annualisée de 11,3% nette de frais sur dix ans (voir graphique

“Comparaison aux marchés actions cotées sur 10 ans” source AFIC / EY).
La valorisation des investissements est calculée à partir des fondamentaux de l’entreprise et non sur les fluctuations des marchés.
Enfin, un des atouts supplémentaires du capital investissement réside dans la fiscalité des produits qui permettent aux souscripteurs de bénéficier de réductions d’impôt en fonction des sommes investies, selon la situation individuelle du souscripteur et sous conditions notamment de durée de conservation des parts a minima de 5 ans.