Retour au site Crédit Agricole

Regards
partagés

Le magazine de la Banque Privée du Crédit Agricole

Le crowdfunding : financer un projet par appel public à l’épargne

25 fév
Le crowdfunding : financer un projet par appel public à l'épargne
Investissement

Février 2015

Avec 152 millions d’euros collectés en 2014, le crowdfunding (ou finance participative) est en plein essor. La simplicité du fonctionnement et le développement des nouvelles technologies expliquent cet engouement.

Ce mode de financement utilise essentiellement des plates-formes Internet pour mettre en relation directe les porteurs de projets et les investisseurs.

“Le financement peut prendre la forme de dons avec ou sans contrepartie liée au projet, de prêts rémunérés ou pas et de souscriptions au capital de sociétés non cotées (actions ou obligations)”, indique Paul Alvado, chef de projet Développement marketing à Crédit Agricole SA.

Pour les porteurs de projets, la principale motivation est économique (financement potentiellement moins cher).
Du côté des épargnants, le crowdfunding permet de financer en direct tous types de projets (culturels, associatifs, entrepreneuriaux ou encore immobiliers) et de savoir ainsi à quoi sert leur argent.
Le prêt rémunéré et la prise de participation sont également une source d’épargne.

Avant toute décision de financer un projet, informez-vous sur la viabilité de celui-ci mais aussi sur la plate-forme qui recueille les fonds car ce n’est pas sans risque.

Ainsi, le gouvernement a créé un cadre réglementaire spécifique* pour encourager le développement de la finance participative, mais aussi pour protéger les particuliers en les informant sur les risques liés à des activités qui restent très incertaines.

*Consultez le nouveau cadre applicable au financement participatif