Retour au site Crédit Agricole
Blog / ARGENT

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Comment choisir son extension de garantie ?

21 aoû
Comment choisir son extension de garantie ?
ARGENT

Août 2014

Quand on achète un appareil électroménager ou un équipement électronique, la prudence recommande de prévoir les pannes futures et les frais qu’elles ne manqueront pas d’engendrer. En plus des garanties légales, pourquoi et comment choisir l’extension de garantie proposée par les vendeurs ?

Garanties commerciales, garanties légales…

Comme son nom l’indique, l’extension de garantie peut être choisie de manière optionnelle pour prolonger la garantie commerciale (également appelée garantie contractuelle ou garantie constructeur) que les vendeurs ou les fabricants proposent quasi systématiquement lors d’un achat : en cas de panne durant la première année le plus souvent, l’appareil est réparé ; en cas d’arrêt définitif, il est remplacé ou remboursé.

Cette prestation commerciale n’a rien à voir avec les garanties légales et obligatoires dont bénéficie tout acheteur, à savoir :

  • la garantie de conformité qui couvre tout appareil durant 6 mois à partir de sa date d’achat (cette durée passera à 24 mois en 2016),
  • la garantie des vices cachés, qui couvre tout appareil durant 2 ans, à partir de la découverte d’un défaut caché.

Des contrats monoproduits

C’est au moment de l’achat ou, dans le meilleur des cas, jusqu’à un mois après, qu’il est en général possible d’opter pour une extension de garantie. Ce contrat est proposé sur le lieu de vente par le vendeur ou directement sur le site web du cybermarchand. Il est souvent « monoproduit », c’est-à-dire qu’il ne couvre que l’équipement qui vient d’être acquis.

Concrètement, les pièces de remplacement et les frais de main-d’œuvre sont pris en charge en cas de réparation. En revanche, les frais de retour de l’appareil endommagé, d’expédition et de livraison ne le sont pas toujours, c’est un point important à vérifier. Selon le point de vente et le type d’appareil, ce type d’extension coûte en moyenne 5% à 10% du prix du produit, sachant que plus ce dernier vaut cher, plus il est intéressant d’être couvert.

Des garanties parfois en doublon

Pour autant, il convient de ne pas se précipiter : certaines cartes de paiement comportent en effet un tel type d’extension de garantie. Sans le savoir, on peut donc être déjà assuré si l’on a payé son équipement avec la carte bancaire en question.
Par ailleurs, au contraire d’une extension monoproduit, certains assureurs peuvent proposer une couverture unique pour l’ensemble des appareils électroniques (téléphone portable, tablette, ordinateur, équipement vidéo…) ou électroménagers. Ces formules globales, qui assurent par exemple les appareils dits nomades, reviennent moins cher qu’une extension spécifique à chaque appareil. Sous certaines conditions, elles proposent en plus des garanties supplémentaires, contre le vol ou le bris accidentel.

En savoir plus :

MIG/Uni-éditions – septembre 2014