Retour au site Crédit Agricole
Blog / ARGENT

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Faire garder son chien ou son chat pendant les vacances

27 mai
ARGENT

Mai 2011

La France détient un funeste record européen : chaque année entre 80.000 et 100.000 animaux domestiques sont abandonnés. Garde à domicile ou chez des particuliers, pension… les solutions ne manquent pourtant pas pour faire passer de bonnes vacances à son animal favori !

Confier son animal à un particulier

La plus simple des options est, bien entendu, de faire garder son animal par un membre de la famille ou par un ami. À défaut, il existe des alternatives comme le home-sitting, pratique en plein essor qui consiste à faire garder sa maison pendant les vacances. La garde de l’animal peut être incluse. La plupart des home-sitters ne demandent pas de rémunération, la gestion de l’animal pouvant toutefois entraîner un supplément allant de 25 à 100 € par semaine.

Enfin, il ne faut pas hésiter à en parler à son vétérinaire et autour de soi : de nombreux particuliers, amoureux des bêtes, s’occupent volontiers des animaux des autres pendant les vacances.

Pensions : sur quels critères choisir ?

Autre alternative, les pensions. Réglementées par des lois strictes, elles n’en proposent pas moins des qualités d’accueil assez inégales. En premier lieu, il faut s’assurer que le responsable de l’établissement dispose bien d’un certificat de capacité. Délivré par le préfet, il donne l’autorisation de détenir des animaux, les espèces et le nombre autorisés devant figurer sur le certificat.

Pour les établissements de plus de neuf animaux, les conditions d’accueil sont réglementées et contrôlées par la Direction départementale des services vétérinaires (DDSV), service intégré dans les directions départementales de la Cohésion sociale et de la Protection des populations depuis le 1er janvier 2010. La loi prévoit que l’animal doit disposer de 5 m² pour s’ébattre et d’une chaîne de 3 m s’il est à l’attache, la niche ou les box doivent être carrelés, etc.

Au-delà des normes, chaque propriétaire est libre d’aménager sa pension comme il le souhaite. Certains vont même jusqu’à chauffer les niches mais le luxe ostentatoire de certaines pensions ne doit pas faire oublier que les animaux ont avant tout besoin de compagnie. Il est donc important de privilégier la qualité d’accueil aux services superfétatoires qui, bien souvent, n’existent que pour justifier des tarifs plus élevés. Un seul moyen pour choisir : visiter plusieurs établissements en s’y prenant aussi tôt que possible. La plupart des pensions affichent en effet complet dès le mois de juin.

Combien ça coûte ?

En moyenne, il faut compter entre 10 et 15 € par jour pour la garde d’un chien et entre 8 et 10 € pour celle d’un chat. À titre indicatif, l’abandon d’un animal est un délit qui peut entrainer jusqu’à 2 ans d’emprisonnement et 30.000 € d’amende.

Enfin, une pension n’acceptera votre animal que s’il est tatoué et que ses vaccins sont à jour. Une assurance à titre préventif peut aussi être bonne option : elle vous évitera des déboires en cas de fugue, d’accident ou de morsure.


© Uni-éditions – Marie Varandat – mai 2011