Retour au site Crédit Agricole
Blog / ARGENT

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Fraude à la carte bancaire : réagissez vite !

20 jan
ARGENT

Janvier 2010

Les cartes bancaires représentent un moyen de paiement fiable.

À condition de rester vigilant et d’adopter les bons réflexes en cas de problème.

Même si la carte bancaire est un moyen de paiement particulièrement sûr, les pirates s’évertuent toujours à trouver la faille, notamment lors des transactions enregistrées à l’étranger.

Pour éviter les abus, vous devez donc faire extrêmement attention et faire preuve de bon sens : ne prêtez votre carte à personne et ne communiquez sous aucun prétexte votre code confidentiel.

La procédure à suivre en cas de fraude

Malgré ces précautions, si vous constatez un paiement frauduleux sur votre relevé de compte alors que votre carte est toujours soigneusement rangée dans votre portefeuille, vous devez adresser à votre banque une réclamation écrite.

Vous disposez de 70 jours pour contester ce débit (certaines banques accordent des délais plus longs, mais qui ne dépassent pas 120 jours), mais le plus tôt reste le mieux.

L’établissement bancaire doit alors recréditer votre compte dans le mois qui suit la réception de la lettre.

En cas de perte ou de vol

Si votre carte est perdue ou volée, vous devez immédiatement faire opposition auprès de votre banque par téléphone ou contacter le centre interbancaire au 09 69 39 92 91 (numéro non surtaxé, au prix habituellement pratiqué par votre opérateur), avant de confirmer votre démarche par un courrier recommandé avec avis de réception auquel sera joint, le cas échéant, le récépissé de déclaration de vol.

Si vous avez souscrit auprès de votre banque une assurance "moyens de paiement", manifestez-vous également auprès de celle-ci pour obtenir le remboursement des paiements frauduleux réalisés avant la mise en opposition, voire les frais d’opposition eux-mêmes, selon les garanties offertes par le contrat.

Les Français sont bien protégés

En France, si les paiements frauduleux ont été réalisés à distance (par correspondance ou Internet, par exemple), ou si une carte contrefaite a permis d’effectuer des retraits ou de réaliser des paiements alors que vous étiez toujours en possession de votre carte à ce moment-là, votre responsabilité n’est pas engagée.

En revanche, si votre carte a été volée ou perdue, les paiements frauduleux réalisés avant la mise en opposition sont à votre charge, dans la limite forfaitaire de 150 €.

Mais ce plafond ne joue pas si vous avez commis une faute lourde – vous avez laissé le code secret avec la carte, vous avez tardé à faire opposition – et vous assumerez la responsabilité de tous les paiements effectués avant opposition.

Pour se mettre à l’abri de tout souci, il faut donc faire opposition impérativement dans les deux jours qui suivent la perte ou le vol. Dans tous les cas, vous n’avez pas à supporter les éventuels paiements réalisés avec la carte après opposition.


© Anne Daniel Uni Éditions – Janvier 2010