Retour au site Crédit Agricole
Blog / ARGENT

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Garde d’enfants : les aides, les solutions

20 jan
Garde d'enfants : les aides, les solutions
ARGENT

Janvier 2015

Déterminer un mode de garde pour son jeune enfant n’est pas une tâche facile. Parmi les éléments qui président à ce choix figurent le coût et les aides dont on est susceptible de bénéficier. Petite revue de détail.

Choisir la garde à domicile

Si vous recrutez vous-même la nounou qui va s’occuper de votre enfant chez vous, il est nécessaire d’établir un contrat de travail, de se conformer à la convention collective des salariés du particulier employeur et de déclarer chaque mois les salaires sur Pajemploi.urssaf.fr.

Sous certaines conditions de revenus et d’activité professionnelle notamment, vous pouvez ainsi bénéficier de la prise en charge de 50 % des cotisations sociales dans la limite de 458 € par mois pour un enfant de moins de 3 ans, et de la prise en charge d’une partie de la rémunération de votre salariée (de 174,37 € à 460,93 € par mois selon vos revenus pour un enfant de moins de 3 ans, par exemple).

Malgré les aides, cette option est de loin la plus chère, sauf à partager cette garde avec une autre famille. Si vous faites appel à un organisme de services à la personne agréé par l’Etat, les formalités d’embauche sont en principe allégées.

Là encore, vous pouvez bénéficier d’un complément de libre choix du mode de garde en fonction de vos revenus (de 465,01 € à 697,50 € par mois pour un enfant de moins de 3 ans gardé par une assistante maternelle en association ou en entreprise). Dans les deux cas, vous bénéficiez d’un crédit d’impôt qui allège un peu la facture : 50 % des dépenses retenues dans la limite de 12 000 € par an et par enfant (ou 15 000 € par enfant la première année si vous êtes l’employeur direct de la nounou à domicile).

Recourir à une assistante maternelle

Cette professionnelle de la petite enfance (agréée par le Conseil général) peut accueillir à son domicile jusqu’à 4 enfants de moins de 6 ans. Chaque parent l’emploie directement, ce qui suppose, entre autres, la rédaction d’un contrat de travail et l’obligation de déclarer chaque mois ses salaires sur Pajemploi.urssaf.fr.

Sous certaines conditions de salaire horaire versé à l’assistante maternelle d’une part, et de revenus professionnels d’autre part, la CAF (ou la MSA) prend en charge la totalité des cotisations sociales et une partie du salaire de l’assistante maternelle, versé sous forme de complément de libre choix du mode de garde. Dans tous les cas, un minimum de 15 % de la dépense reste à votre charge.

Vous bénéficiez enfin d’un crédit d’impôt pour frais de garde d’enfant de moins de 6 ans hors du domicile. Celui-ci est égal à 50 % des dépenses finales (c’est-à-dire déduction faite des aides reçues) dans la limite de 2 300 € par an et par enfant, (1 150 € par parent pour une garde alternée).

Penser à la crèche familiale

Le systême de la crèche familiale, également appelée « service d’accueil familial » emploie des assistantes maternelles agréées qui accueillent à leur domicile de un à quatre enfants généralement âgés de moins de 4 ans.

Contrairement à l’assistante maternelle seule, vous n’êtes pas l’employeur direct. De fait, vous versez chaque mois une participation qui sera fonction de vos revenus et de la composition de votre famille (voir le simulateur en ligne sur le site de la CAF). Sous certaines conditions, vous bénéficiez également d’aides financières et du crédit d’impôt pour frais de garde d’enfant de moins de 6 ans hors du domicile (voir plus haut).

Opter pour l’accueil collectif

Dès lors que la structure choisie est financée par la CAF ou la MSA, quel que soit son statut (crèche collective, crèche d’entreprise, micro-crèche, crèche parentale, jardin d’enfants…), vous devez acquitter une participation financière qui dépend essentiellement de vos revenus et de la composition de votre famille (simulateur en ligne).

Le gestionnaire de la structure peut également, sous certaines conditions, tenir compte d’autres critères de tarification. Dans ce cas, vous pouvez bénéficier d’une aide financière sous la forme d’un complément de libre choix du mode de garde. Sans oublier le crédit d’impôt pour frais de garde d’enfant de moins de 6 ans hors du domicile (voir plus haut).

Uni-éditions / MIG - février 2015