Retour au site Crédit Agricole
Blog / ARGENT

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Prêt étudiant : une formule très... étudiée

25 avr
ARGENT

Avril 2013

Moyennant l’appui d’une caution, celle des parents par exemple, les jeunes qui poursuivent leurs études en France ou à l’étranger, qui suivent une formation professionnelle ou un stage, peuvent obtenir un prêt personnel spécifique, plus connu sous le nom de prêt étudiant.

Report possible du remboursement du capital

Petits boulots ou non, la vie estudiantine coûte cher. Un prêt étudiant peut financer le coût de la scolarité, mais pas seulement : il peut aussi servir à payer les frais l’installation dans un logement, l’achat d’un scooter, de livres, de matériel, etc. Quel que soit son montant (jusqu’à 21 500€, parfois plus), ce crédit présente plusieurs spécificités. Tout d’abord, sa durée s’ajuste à celle des études (5 ans le plus souvent). Ensuite, et c’est un gage de souplesse, le remboursement du capital emprunté peut être reporté à l’entrée dans la vie active, moment où l’on perçoit ses premiers « vrais » salaires : on parle alors de franchise partielle. Ici, seuls les intérêts du prêt et le coût de l’assurance décès/invalidité doivent être remboursés tous les mois, ce qui représente en général quelques dizaine d’euros. Si nécessaire, le remboursement du capital, mais aussi celui des intérêts, peut être différé de plusieurs années : on parle alors de franchise totale et l’emprunteur ne rembourse que le coût de l’assurance (quelques euros par mois).

Des fonds versés de façon fractionnée

Par rapport à un prêt personnel classique, les fonds peuvent être débloqués en plusieurs fois, à des dates convenues à l’avance : une formule adaptée aux jeunes encore peu habitués à la gestion d’un budget, et qui est, de surcroît, plus économe sur le montant global des intérêts à payer. Autre avantage : le taux d’un prêt étudiant est fixe (les échéances le sont donc elles aussi), mais surtout moindre par rapport à un prêt personnel d’un montant identique.

Des partenariats avec les écoles

De nombreuses écoles ont passé des partenariats avec les établissements bancaires : il est alors généralement possible d’emprunter à des conditions spécifiques (absence de frais de dossier, taux d’intérêt moindre...). Si les études sont interrompues, il n’existe aucune obligation contractuelle de remboursement par anticipation, sauf à vouloir le faire, ne serait-ce que partiellement, à la faveur d’un job d’été par exemple.


© Uni-éditions – MIG – avril 2013