Retour au site Crédit Agricole
Blog / ARGENT

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Soutien scolaire à domicile : efficacité reconnue

24 fév
ARGENT

Février 2012

De plus en plus de parents ont recours au soutien scolaire à domicile pour aider leur enfant dans sa scolarité. Pour qu’il soit efficace, cet accompagnement doit se faire avec la motivation de l’enfant et le soutien des parents.

D’après une enquête menée par le magazine l’Etudiant, les parents se disent majoritairement satisfaits des prestations proposées par les organismes de soutien scolaires. Globalement bénéfique, cet accompagnent peut prendre différentes formes : aide aux devoirs quand les parents n’ont pas le temps ou n’arrivent plus à suivre, exercices complémentaires en vue de combler des lacunes ou de préparer un examen et, de plus en plus souvent, apprentissage de méthodes pour gagner en efficacité. Particulièrement importante à partir de la seconde, cette dernière forme d’aide rencontre une telle demande que certains organismes ont mis en place des stages pour aider les élèves à savoir prendre des notes lisibles pendant les cours, rédiger des fiches de synthèse efficaces pour réviser, ou encore s’entraîner à retenir les arguments essentiels d’un texte.

Un prérequis : la motivation de l’enfant

Si aucune étude ne quantifie réellement l’efficacité du soutien scolaire, tous les experts sont unanimes : il ne fonctionne que si l’enfant est motivé. En effet, il ne s’agit pas d’une solution miracle qui va résoudre tous les problèmes de l’enfant et il faut rester très vigilant : le soutien scolaire ne doit pas trop surcharger l’emploi du temps, tout particulièrement au collège et au lycée où la quantité de devoirs est déjà importante. D’ailleurs, la plupart des professeurs, plutôt réticents en règle générale, conseillent de ne pas abuser de ce type de service qui, selon eux, n’est efficace que de façon ponctuelle.
Dans tous les cas de figure, il est important d’en parler avec l’enfant pour qu’il envisage la solution non pas comme une corvée, mais comme une opportunité pour reprendre confiance en lui et améliorer ses résultats.

Une condition : l’engagement des parents

Il faut compter en moyenne entre 20 et 40 € pour une heure de soutien scolaire. Si vous êtes imposable, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt de 50 % des sommes versées dans la limite de 6 000 € par an. Ce plafond peut être relevé en fonction de votre âge, de la situation familiale, d’une situation de handicap ou du nombre d’enfants à charge. Si vous n’êtes pas imposable, tout en étant une personne active, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt de 50 % des sommes versées.

Enfin, financer un soutien scolaire ne signifie pas se désengager, au contraire ! Les parents doivent s’investir plus que jamais dans la réussite scolaire de leur enfant en vérifiant avec lui que le cours particulier lui apporte un bénéficie. N’hésitez pas à changer de professeur si l’alchimie entre le binôme ne fonctionne pas. D’un organisme à l’autre, les méthodes divergent et elles peuvent ne pas être adaptées aux difficultés rencontrées par votre enfant. Parlez-en avec lui et effectuez un suivi régulier avec le professeur pour vérifier que les cours sont réellement efficaces.

Plus d’info

rubrique de l’ANSAP (Agence nationale des services à la personne) dédiée au soutien scolaire : www.servicesalapersonne.gouv.fr/soutien-scolaire-(1491).cml


© Marie Varandat – Uni-éditions – Mars 2012