Retour au site Crédit Agricole
Blog / ARGENT

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Téléphoner à l’étranger : bientôt moins cher !

01 mar
Téléphoner à l'étranger : bientôt moins cher !
ARGENT

1er mars

A l’arrivée des beaux jours, vous projetez de changer de décor et de voyager en Europe ? Sachez que vous pourrez, même à l’étranger, téléphoner et surfer sur vos applis préférées à volonté car les frais de « roaming » vont être plafonnés puis supprimés. Explications.

Utiliser sa carte SIM depuis l’un des 28 états membres de l’Union européenne (plus l’Islande, le Liechtenstein et la Norvège) et non depuis la France pour passer ou recevoir des appels, envoyer ou recevoir des messages ou pour naviguer sur le Net coûte cher.

Le « roaming », c’est quoi ?

Tous les opérateurs appliquent en effet des frais d’itinérance en Europe, également appelés frais de roaming, qui correspondent aux services fournis par le partenaire local de votre opérateur. Et ces frais alourdissent évidemment la facture.

Un règlement européen sur l’itinérance mobile

Pour que cette facture de téléphonie mobile à l’étranger ne s’envole pas, le Parlement européen a adopté il y a quelques années un règlement applicable aux services d’itinérance délivrés au sein de l’Union : il vous est ainsi possible de choisir un contrat d’itinérance indépendant de celui de votre opérateur avant votre déplacement, mais cette possibilité est fastidieuse, surtout pour un court séjour ou un week-end…

Des frais plafonnés en 2016…

Récemment, le Parlement européen a renforcé la sécurité des consommateurs : à partir du 30 avril 2016, les surcoûts facturés pour frais d’itinérance seront par exemple plafonnés à 5 centimes d’euro pour les appels sortants (ou émis), à 2 centimes d’euro pour les SMS et à 5 centimes d’euro par mégaoctet pour l’usage de l’Internet mobile.

...et bientôt interdits !

Cette bonne nouvelle en cache une bien meilleure, puisqu’à partir du 15 juin 2017, ces surcoûts devront avoir disparu. Autrement dit, utiliser son téléphone à l’étranger ne devrait pas coûter plus cher qu’en France. Reste que les opérateurs pourront toujours facturer aux expatriés des frais en cas d’utilisation permanente – et non occasionnelle – de votre carte SIM dans un autre pays.

Uni-éditions - mars 2016