Retour au site Crédit Agricole
Blog / ARGENT

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Voyage : souscrire une assurance annulation

13 oct
ARGENT

Octobre 2011

Cet été, nombre d’entre nous auraient bien aimé avoir souscrit une assurance annulation pour éviter de se retrouver dans un camping sous la pluie ou encore enfermés dans un bungalow à l’abri des nuages menaçants ! Plus la date du départ approche, plus la somme est importante et vous pouvez même perdre jusqu’à l’intégralité du prix payé pour votre voyage.

Cet été, nombre d’entre nous auraient bien aimé avoir souscrit une assurance annulation pour éviter de se retrouver dans un camping sous la pluie ou encore enfermés dans un bungalow à l’abri des nuages menaçants ! Parce que le contexte économique incite à la réduction des dépenses ou plus simplement parce qu’au moment de la réservation rien ne laisse prévoir que l’on pourrait changer d’avis, cette assurance est souvent ignorée. Pourtant, personne n’est à l’abri d’un imprévu et, faute d’assurance, les arrhes versées sont perdues et vous pouvez même avoir à payer des frais d’annulation. Plus la date du départ approche, plus la somme est importante et vous pouvez même perdre jusqu’à l’intégralité du prix payé pour votre voyage.

Ce que l’assurance couvre…

En théorie, l’assurance annulation est censée garantir le reversement de tout ce que le voyagiste n’a pas voulu vous rembourser. Cette assurance coûte en général entre 4 % et 6 % du prix du voyage réservé. Elle peut être souscrite dans l’agence de voyage lors de la réservation ou, plus rarement, par l’intermédiaire d’un assureur qui offre cette prestation. Les cas où l’assurance s’applique varient d’un assureur à l’autre, il est donc bien important de lire le contrat avant de signer. En général, elle intervient dès lors que l’annulation est due au décès d’un proche, en cas de maladie grave, suite à un licenciement ou un changement de dates de congés imposé par l’employeur ou encore en raison d’un problème grave au domicile (incendie, dégâts des eaux, etc.)
Ces cas doivent être décrits dans l’assurance. Prenez le temps de lire attentivement les clauses car pour chaque situation, des contraintes temporelles sont généralement prévues. L’évènement à l’origine de l’annulation doit par exemple survenir dans la semaine, parfois même la veille du jour du départ.
Important à savoir également, l’assurance ne s’applique pas si vous changez simplement d’avis, si vous n’avez pas réussi à obtenir un visa ou encore s’il s’agit d’une obligation professionnelle autre que celles indiquées précédemment.
Ne souscrivez pas deux fois la même assurance !
Enfin, certaines assurances incluent aussi des garanties d’assistance au rapatriement, par exemple, avec bien entendu une incidence directe sur le prix global. Cette dépense est d’autant plus inutile que la garantie est inclue dans les services proposés par les cartes bancaires Visa Premier ou Gold Mastercard. Ces dernières proposent d’ailleurs aussi des garanties en matière d’annulation mais elles ne s’appliquent qu’aux cas les plus graves (décès d’un proche, licenciement…) et dans la limite d’un plafond. A condition bien entendu d’avoir réglé sa réservation avec la carte en question…
© Uni éditions – octobre 2011


© Uni éditions – Marie Varandat-octobre 2011