Retour au site Crédit Agricole
Blog / EPARGNE

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Investir dans une résidence étudiante

05 sep
Investir dans une résidence étudiante
EPARGNE

Septembre 2012

Véritable opportunité soutenue par des mesures incitatives du gouvernement, l’investissement en résidence pour étudiant propose des revenus corrects pour un ticket d’entrée plutôt modéré.

Un marché soumis à une forte demande

Le marché du logement pour étudiant ne connaît pas la crise. Plus exactement, il est en croissance constante, la capacité du parc français étant nettement inférieure à la demande. Raison pour laquelle le ministère l’Enseignement supérieur et de la Recherche du gouvernement précédent avait annoncé son intention de doubler le nombre de logements étudiants d’ici à dix ans pour passer de 340 000 logements actuellement à 680 000 dans dix ans. Autant dire que le taux d’occupation des habitations pour étudiant est élevé et que le marché offre des perspectives très favorables.

Définition de la résidence étudiante

Les résidences pour étudiants sont des ensembles d’appartement, essentiellement des studios équipés de kitchenettes et meublés. Elles sont en général situées à proximité de grandes écoles, d’universités et des transports en commun. Des emplacements bien entendu recherchés par les étudiants. Lorsque la qualité de la résidence et sa situation s’y prêtent, les appartements peuvent être loués par le gestionnaire à une clientèle touristique pendant les mois d’été, ce qui améliore la rentabilité de l’investissement.

Les avantages de l’investissement en résidence

Outre la garantie d’une occupation très élevée pour un taux d’impayé estimé à moins de 2% par les experts du marché, l’investissement en résidences pour étudiants offre de nombreux avantages dont une réduction d’impôt de 11% du montant de l’achat (Loi Censi Bouvard 2012) dans la limite de 300 000 € par an sur un ou plusieurs logements. Il permet aussi d’obtenir le remboursement de la TVA de 19,6% sur le prix du logement neuf et de percevoir des revenus défiscalisés pendant au moins 9 ans. Enfin, les loyers sont nets de charges (hors taxe foncière et charges de copropriété) et leur montant est indexé selon l’indice de référence des loyers ou l’indice du coût de la construction.
Ces avantages s’appliquent dès lors que l’investisseur s’engage à louer le bien meublé pendant 9 ans à un exploitant de résidence et à condition que la location prenne effet dans le mois qui suit la date d’achèvement de l’immeuble ou l’acquisition.

Procéder avec discernement

Le rendement d’un tel investissement est plutôt très correct dans le contexte économique actuel pour un ticket d’entrée relativement faible : de l’ordre de 80 000 à 100 000 € pour un studio de 18 à 20 m². Reste que l’investisseur s’engage par bail commercial d’au moins 9 ans à louer son meublé et à en confier la gestion à un exploitant. Il convient d’établir une relation de confiance avec son exploitant, ce dernier ayant non seulement la charge d’entretenir la résidence mais également de répartir les charges et percevoir les loyers avant de les reverser à l’investisseur…

Sources

Legifrance : Code général des impôts art.76 / CGI - art.199 sexvicies :
http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000022517743&cidTexte=LEGITEXT000006069577
Anil :
http://www.anil.org/analyses-et-commentaires/analyses-juridiques/analyses-juridiques-2011/loi-de-finances-pour-2012/p4/


© Uni-éditions – Marie Varandat- septembre 2012