Retour au site Crédit Agricole
Blog / EPARGNE

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Préparer sa retraite dès maintenant

28 jan
EPARGNE

Janvier 2009

Pour vous assurer une retraite confortable et sans mauvaises surprises, un minimum d’anticipation s’impose : vous pouvez dès maintenant épargner pour la compléter et la calculer sur simulateur.

Simuler le montant de sa future retraite

La loi du 21 août 2003 a instauré un droit à l’information individuelle des actifs sur leurs futures retraites et sur les droits déjà acquis.
A tout moment, vous pouvez demander un récapitulatif de vos droits déjà acquis. Si vous êtes né en 1958 ou en 1963, vous avez déjà reçu un Relevé Individuel de Situation.
Tous les salariés âgés de plus de 35 ans les recevront dans les années à venir. Si vous êtes né en 1950 ou 1951, vous avez reçu une Estimation Indicative Globale, qui indique le montant estimé de vos futures allocations de retraite.

Compléter sa future retraite par des revenus de placement

Il existe des placements diversifiés qui permettent de se constituer un capital afin de disposer de revenus complémentaires au moment où vous cesserez définitivement votre activité professionnelle. Outre l’investissement dans l’immobilier locatif ou le choix de l’assurance-vie, sous la forme de contrats monosupports (fonds euros) ou multisupports (en unités de compte), mais aussi du PEA (plan d’épargne en actions), de nombreux plans d’épargne retraite, comme le PERP, accessible à tous, ou le PERCO, réservé aux salariés, ont été mis en place ces dernières années par les pouvoirs publics. Une variante du PERP existe pour les travailleurs non salariés, commerçants, artisans ou professions libérales, c’est le contrat Loi Madelin. Son équivalent, la Préfon retraite, est réservé aux fonctionnaires.

Demander sa retraite

Vous devez d’abord choisir la date de votre départ en retraite, en fonction des droits à retraite que vous avez acquis à travers vos cotisations et des revenus dont vous souhaitez disposer durant cette période. Vous pouvez choisir de partir à l’âge légal, mais aussi à l’âge auquel vous pourrez bénéficier d’une retraite à taux plein ou enfin travailler après cet âge, pour bénéficier d’une majoration de votre retraite. Six mois avant la date choisie, il faut déposer une demande de retraite à la Caisse nationale d’assurance vieillesse, qui vous enverra une notification. Vous pourrez alors demander une retraite complémentaire à l’institution où cotise votre dernier employeur. Le total de vos points multiplié par la valeur du point donnera le montant brut annuel de votre retraite complémentaire. Les allocations vous seront versées trimestriellement.

En savoir plus sur le web :


Delphine Goater – Uni-Editions – Janvier 2009