Retour au site Crédit Agricole
Blog / FISCALITE

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Baisses d’impôts en 2016 : qui est concerné ?

20 oct
Baisses d'impôts en 2016 : qui est concerné ?
FISCALITE

Octobre 2015

Après avoir fortement augmenté ces dernières années, l’impôt sur le revenu, aujourd’hui acquitté par près d’un foyer fiscal sur deux, devrait diminuer en 2016. Voici, concrètement, la portée de cette bonne nouvelle.

Huit millions de contribuables concernés

L’impôt 2016 que les particuliers devront payer l’an prochain sur les revenus de 2015 devrait diminuer de 200 € à 500 € selon le profil fiscal de chacun (célibataire, couple, couple avec enfants…). Cette mesure doit concerner 8 millions de contribuables au total et se chiffrer à 2 milliards d’euros de baisse selon les calculs de Bercy. Le ministère des Finances met l’accent sur le fait que cet allègement fiscal va toucher 3 millions de ménages non concernés jusque-là par les précédentes mesures d’allègement.

Une baisse sensible pour les petits revenus

Dans le détail, cette baisse des impôts 2016 concerne principalement les personnes dont les revenus nets mensuels se situent en deçà de 2 000 € par mois. Selon les exemples fournis par le ministère :

  • Un célibataire sans enfant (soit une part fiscale) qui perçoit en 2015 un salaire net de 1 593 € par mois devrait payer 828 € d’impôt en 2016, contre 1 138 € en 2015, soit 310 € en moins.
  • Pour un couple marié avec deux enfants (soit trois parts fiscales) qui dispose d’un revenu net global de 3 800 € par mois, l’impôt 2016 sur le revenu serait de 1 372 € contre 1 879 € en 2015, soit une économie de 507 €.
  • Enfin, une personne âgée veuve vivant seule, et qui dispose donc de 1,5 part fiscale, dont les revenus sont uniquement constitués d’une pension de retraite de 1 750 € net par mois, ne devrait plus payer d’impôt sur le revenu en 2016, alors qu’en 2015 elle a dû débourser 263 €.

Un allègement basé sur le mécanisme de la décote

Pour parvenir à cette baisse de l’impôt 2016, le gouvernement a utilisé ce que l’on appelle la décote. Ce système ne vise pas à supprimer une tranche de l’impôt sur le revenu comme cela a été le cas en 2014, mais à octroyer un rabais sur le montant de l’impôt dû lorsque celui-ci ne dépasse pas certains seuils (1 135 € pour un célibataire et 1 870 € pour un couple soumis à imposition commune en 2015).

La fin des hausses ?

Si l’on peut se féliciter de cette mesure de baisse de l’impôt 2016 sur le revenu, on peut en parallèle s’interroger sur le sort qui va être réservé aux personnes dont les revenus excédent 3 000 € par mois et qui supportent aujourd’hui l’essentiel de l’effort fiscal demandé aux Français. Sur ce point, Bercy assure que les personnes imposables ne devraient pas voir le montant de leur impôt augmenter… Affaire à suivre !

Agence MIG/Uni-éditions - novembre 2015