Retour au site Crédit Agricole
Blog / FISCALITE

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Crédit, réduction d’impôt ou déduction fiscale, quelles différences ?

24 oct
FISCALITE

Octobre 2013

Réductions d’impôt ou déduction fiscale sont des termes fréquemment employés. Pour autant, ont-ils la même signification et à quoi correspondent-ils ?
Petit lexique.

Les réductions d’impôt

Ce sont les plus connues, et pour cause : comme leur nom l’indique, les réductions d’impôt viennent diminuer directement l’impôt à payer. Autrement dit, si vous devez verser 1000€ d’impôt sur le revenu, une réduction de 300€ vous permettra de n’en payer que 700€. Mais attention, car avec une réduction de 1200€ d’impôt, vous ramènerez certes votre facture fiscale à zéro, mais vous ne pourrez pas bénéficier du « surplus » résiduel de votre réduction, au titre de l’année d’imposition ou des années suivantes. Autrement dit, ce surplus est perdu. Il existe différentes réductions d’impôt possibles : pour investissement dans l’immobilier (dispositif Duflot, loi Malraux...) et pour dépenses familiales ou personnelles (frais de scolarité des enfants, dons aux oeuvres, primes versées sur un contrat d’épargne handicap, restauration d’objets classés,...) notamment.

Les crédits d’impôt.

Leur mode de fonctionnement est similaire à celui des réductions d’impôt... à une différence majeure près : si le montant du crédit d’impôt est supérieur au total de l’impôt à payer, vous serez remboursé de ce surplus par chèque du fisc. Ici, rien ne se perd à l’exception des sommes inférieures à 8€, qui ne sont pas restituées. Ce principe s’applique également aux personnes non imposables. Il est possible de bénéficier d’un crédit d’impôt pour les frais de garde des jeunes enfants hors du domicile ou pour des travaux d’économie d’énergie dans la résidence principale par exemple. Notez que l’emploi d’un salarié à domicile ouvre droit, sous certaines conditions, à un crédit d’impôt pour les salariés, mais à une réduction d’impôt pour les personnes retraitées.

Les déductions d’impôt.

Contrairement à une réduction ou à un crédit d’impôt, la déduction intervient en amont : elle minore le montant des revenus soumis au barème progressif de l’impôt. Il existe diverses déductions possibles : pour versement d’une pension alimentaire, pour cotisations dans le cadre d’un produit d’épargne retraite ou pour travaux d’entretien et de réparation dans un logement donné en location dans le cadre du régime réel d’imposition notamment.
Dans tous les cas, ces avantages fiscaux ne sont octroyés par l’administration fiscale que si des conditions précises sont remplies. Certains de ces avantages sont en outre soumis au mécanisme du plafonnement global des niches fiscales (soit,
10 000€ pour 2013).

En savoir plus :

Guide Défiscalisation


Uni-Editions – MIG- septembre 2013