Retour au site Crédit Agricole
Blog / FISCALITE

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Faire un don à une association

18 nov
Faire un don à une association
FISCALITE

Novembre 2013

Lors d’événements climatiques exceptionnels (périodes de grand froid, tsunami, catastrophe naturelle...) ou pour les grandes causes (lutte contre le cancer, la pauvreté, les maladies génétiques…) la générosité de chacun est largement sollicitée. Pour autant, faut-il donner au premier venu ? Combien et comment ?

Faut-il donner en fonction de la notoriété de l’association ?

C’est une démarche tentante, qui peut certes “rassurer” chaque donateur, mais qui n’est pas forcément synonyme d’une efficacité ou d’une pertinence plus grande que celle que pourrait avoir une association moins connue ou d’envergure locale notamment. Choisir de donner à une association peu connue, mais localement proche et dont les actions sur le terrain sont palpables, peut être un bon fil conducteur.

Quelles causes choisir ?

En la matière, tout est fonction de la sensibilité personnelle de chacun. Certains décident par exemple, après un voyage, de faire un don à un association nationale ou internationale (Action contre la faim, Croix-Rouge, Médecins sans frontières...) qu’ils ont vu œuvrer sur place. D’autres sont sensibilisés à certaines causes au sein de leur famille et vont se diriger plus facilement vers une association censée les représenter (Fondation d’Auteuil, SOS Villages d’enfants...). D’autres enfin peuvent choisir de donner à des structures majeures (Fondation de France...) en indiquant ou non quelle cause précise parmi les différentes actions menées (sauvegarde d’un monument, recherche médicale...) ils souhaitent soutenir

Quel montant donner ?

S’il n’existe pas de plafond, il existe parfois un plancher. On peut aider beaucoup avec seulement 1 € par mois multiplié par de nombreux donateurs.
Comment donner ? Différents canaux sont aujourd’hui mis à la disposition des donateurs : au traditionnel envoi d’un chèque s’ajoute le don en ligne, par carte bancaire, dont la procédure est identique à celle de n’importe quel autre paiement sur Internet. Pour ceux qui veulent donner de temps en temps, il y a le virement automatique. Et pour ceux qui choisissent le don régulier, sous forme d’abonnement, il y a le prélèvement automatique.

A-t-on droit à une réduction d’impôt ?

Oui. Celle-ci est variable selon l’organisme bénéficiaire : pour les dons aux œuvres d’intérêt général, la réduction est de 66% du montant du don, dans la limite de 20% du revenu imposable (s’il y a excédent, il est reporté sur les 5 années suivantes). Avec un don de 100€, la réduction est ainsi de 66 €. Pour les organismes d’aide aux personnes en difficulté, cette réduction passe à 75%, mais elle est plafonnée à 521 €. Au-delà de cette limite, elle repasse aux conditions précédentes.

Comment vérifier l’utilisation des dons ?

Les grandes associations et fondations qui reçoivent des dons importants ont l’obligation de publier leurs comptes annuels. Vous pouvez avant de vous engager financièrement vérifier que l’association que vous souhaitez soutenir est reconnue d’utilité publique.

En savoir plus

Comparateur d’associations – À qui donner ?


Uni-éditions – MIG – Décembre 2013