Retour au site Crédit Agricole
Blog / FISCALITE

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Quels avantages fiscaux quand on héberge un parent ?

08 nov
FISCALITE

Novembre 2012

Tout le monde n’est pas en mesure de financer une maison de retraite pour un parent vieillissant. Comme de nombreuses familles, vous hébergez un parent à domicile ? Sachez que vous pourrez déduire de vos impôts une partie des frais générés (logement, alimentation, aide à domicile…).

Vous hébergez un parent avec peu ou pas de ressources

Si vous hébergez sous votre toit un parent sans ressources (grands-parents, parents ou adoptants), vous pouvez déduire sans justification la somme forfaitaire de 3.359 euros par ascendant recueilli, pour les frais d’alimentation et d’hébergement.

Vous serez également éligible à un abattement sur la taxe d’habitation

(abattement pour charge de famille) si votre parent réside avec vous en permanence, s’il est âgé de plus de 70 ans ou infirme et si son revenu fiscal de référence ne dépasse pas un certain montant (10 024€ pour les revenus 2011) *.
Vous hébergez une personne de plus de 75 ans
Si vous logez gratuitement une personne qui n’est ni votre père ni votre mère ou ni vos beaux-parents (il peut s’agir d’un frère, d’une sœur ou une personne avec laquelle vous n’avez pas de lien de parenté), vous pouvez bénéficier de la même déduction pour personne à charge, soit 3.359 € par personne recueillie.
Pour cela, votre hôte devra :
-  ne pas bénéficier d’une pension alimentaire,
-  vivre en permanence sous votre toit
-  avoir un revenu imposable ne dépassant pas 8.907,34 € pour une personne seule et 14 181,30 € pour un couple marié dont l’un des conjoints a plus de 75 ans.
Lors de votre déclaration d’impôt sur le revenu, vous devrez remplir dans le formulaire 2042 complémentaire en page 5 les cases 6EV pour le nombre de personnes recueillies et 6EU pour les frais supportés.

Vous hébergez une personne handicapée

Enfin, si vous hébergez une personne handicapée qui n’est ni votre conjoint ni votre enfant, vous pouvez la compter comme une personne à charge dans l’impôt sur le revenu (IR), si celle-ci est titulaire de la carte d’invalidité, en indiquant un taux d’incapacité égal ou supérieur à 80%.
Pour une même personne, vous ne pouvez pas cumuler la déduction des frais d’accueil d’une personne de plus de 75 ans et l’augmentation du nombre de parts.

(*) Pour consulter les montants du revenu fiscal donnant droit à l’abattement, rendez-vous sur www.impots.gouv.fr


© Uni éditions – MIG – Octobre 2012 - Aurelia Jakmakejian