Retour au site Crédit Agricole
Blog / LOGEMENT

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Devenir propriétaire : trouver son bien

06 sep
Devenir propriétaire : trouver son bien
LOGEMENT

il y a 3 mois

Envisager de devenir propriétaire est une belle perspective, financer son projet dans de bonnes conditions est nécessaire et trouver la maison ou l’appartement désiré est indispensable, voir déterminant.

Procéder par étape vous permettra de gagner en efficacité. Tout d’abord, prenez le temps nécessaire à la définition de votre projet, il se transformera en un gain de temps précieux durant lequel vous n’aurez pas à visiter des biens qui ne correspondant pas à vos attentes.

Des questions essentielles à la définition de son projet

Chercher oui, mais quoi ? Où ? À quel prix ? Aux prémices de votre projet d’acquisition, voici quelques pistes de questions essentielles à vous poser :
Posez-vous des questions sur le bien : tout d’abord, le type de bien, maison ou appartement ? La surface du bien ? Le nombre de pièces ? Une ou deux salles de bain ? Avec ou sans jardin ? Garage, place de parking ou les deux ? Terrasse, jardin ?

Puis, concentrez-vous sur la zone géographique ciblée : où habitez-vous à ce jour ? Souhaitez-vous vous éloigner ? Envisageriez-vous de changer vos enfants d’école, de crèche ou de nourrice ? De quels services avez-vous besoin au pied de chez vous (arrêt de bus ? Gare ? École ? Médecin ?...).

Enfin, focalisez-vous sur votre budget : définir son projet, c’est avant tout savoir ce que l’on est en mesure d’acquérir financièrement parlant. En effet, c’est votre enveloppe budgétaire qui vous permettra d’arbitrer sur tel ou tel critère. Afin de déterminer votre capacité d’emprunt, prenez rendez-vous avec votre banque. Votre conseiller pourra vous aider à déterminer l’enveloppe que vous pouvez consacrer à votre projet. Pour cela, il prendra en compte des éléments tels que vos charges et revenus, votre situation personnelle, votre épargne… La somme que la banque sera en mesure de vous prêter, ajoutée à votre éventuelle épargne représentera votre budget global pour votre projet d’acquisition immobilière.

En route pour la recherche de votre bien

Il existe plusieurs méthodes de recherche d’un bien immobilier. Parmi les plus courantes, vous pouvez notamment lancer votre recherche de maison ou appartement via des agences immobilières. Elles effectueront elles-mêmes des recherches parmi les biens qu’elles possèdent à la vente dans leur agence ou réseau d’agence. Vous pouvez également rechercher votre bien vous-même sur la toile via des sites Internet spécialisés comme les sites d’annonces immobilières ou le site des notaires. Ces différents canaux vous permettront de sélectionner des biens à visiter, il ne vous restera alors qu’ fixer les rendez-vous pour vos visites.

Notre conseil : préparez chaque visite. Il y a des questions clés, puis il y a celles qui vont être propre au bien que vous visiterez comme des questions sur une éventuelle servitude ou une mitoyenneté par exemple.

Voici une liste des questions essentielles à poser si vous êtes séduit par le bien.

Renseignez-vous sur : l’exposition du logement, les travaux déjà effectués et quand ont-ils été réalisés (pensez aux garanties décennales), la date de construction de l’habitation, l’âge des appareils tels que la chaudière, le chauffe-eau ou encore la pompe de relevage (si le logement n’est pas raccordé au tout à l’égout). Pensez également à vérifier l’état des installations électriques et l’état général de la plomberie. Jetez un œil attentif sur les sanitaires et notamment sur les joints afin de repérer d’éventuels problèmes d’étanchéité. De même, à l’intérieur comme à l’extérieur, levez les yeux pour vérifier l’état des plafonds et de la toiture. Des tâches au plafond, des tuiles cassées ou un faitage fendu peuvent être signe d’infiltrations.

Le bien n’est pas le seul point d’attention à avoir lors de vos visites, pensez également à évoquer le voisinage avec le vendeur. Les voisins ont-ils des enfants ou des animaux ? Sont-ils jeunes ou plus âgés ? Sont-ils locataires ou propriétaires ?
Connaître leur profil vous permettra d’anticiper d’éventuelles nuisances sonores.

Par ailleurs, si vous envisagez de gros travaux dans le bien, projetez-vous et pensez à vérifier par exemple quels murs sont porteurs. Cela vous évitera ainsi de devoir faire une croix sur certains projets impossibles à réaliser.

Enfin, consultez les diagnostiques immobiliers, ou lorsqu’il s’agit de l’achat d’un bien en copropriété, les procès-verbaux des assemblées générales ainsi que le règlement de copropriété. Ces derniers pourront vous alerter sur les travaux à venir au sein de la copropriété et vous permettre d’en anticiper les frais.

Si les éléments de réponse apportés par le vendeur vous donnent satisfaction, vous pourrez alors envisager de lui transmettre une proposition d’achat.
S’engager dans l’achat de votre bien

Pour officialiser votre intention d’achat, vous allez remettre une proposition écrite à votre vendeur indiquant le prix auquel vous souhaitez effectivement acquérir son bien. Il est recommandé de préparer soigneusement votre argumentation, notamment en cas de proposition inférieure au prix affiché. En effet, si vous avez relevé des défauts et que le prix est raisonnable au regard de ces derniers, il sera pour vous plus facile de défendre votre offre. Selon que vous traitiez en direct avec le vendeur ou que vous soyez passé par un intermédiaire, agent immobilier par exemple, vous serez ou non en charge de la négociation.

A noter : Vous trouverez plus rapidement un accord avec le propriétaire du bien si votre proposition d’achat est raisonnable et en adéquation avec la valeur du bien. Dans le même sens, si le vendeur souhaite vendre son bien dans un délai raisonnable, il devra l’afficher à un prix juste, c’est-à-dire comparable au prix de vente des biens équivalents, vendus dans la même zone géographique à la même période.

Lorsque vous aurez trouvé un accord sur le prix du bien, vous pourrez enfin avancer dans des démarches plus concrètes en programmant notamment la date de signature du compromis de vente avec le vendeur et en prenant contact avec des établissements financiers pour réaliser votre demande de financement.

Pour en savoir plus sur la recherche de votre bien immobilier, retrouvez notre sélection de contenus :


Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.