Retour au site Crédit Agricole
Blog / LOGEMENT

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Ecopolis : les villes vertes de demain

09 juin
LOGEMENT

Juin 2009

C’est une des vingt « décisions fondamentales » du rapport de la commission Attali visant à rétablir la croissance : « Construire d’ici 2012 dix Ecopolis, villes ou quartiers d’au moins 50 000 habitants intégrant technologies vertes et technologies de communication ».

Le détail de ce projet, et déjà quelques exemples de réalisations…

Place aux villes propres !

Tout part du constat suivant : le logement contribue à 20 % des émissions de gaz à effet de serre et représente 46 % de la consommation d’énergie, loin devant le transport (30 %) ou l’industrie (25 %).

Les Ecopolis souhaitées par la commission Attali devront associer haute qualité environnementale et technologies de pointe, en matière de transport comme de communication.

Il s’agit « d’espaces urbains durables » intégrant emploi, logement, cadre de vie et mixité sociale, et accordant une large place aux énergies renouvelables (éolienne, solaire…) ainsi qu’aux espaces verts qui devront représenter 20 % de la surface de la ville, notamment pour permettre le développement de la biodiversité.

Enfin ces villes de demain seront aussi des laboratoires de la réduction de la consommation d’eau ou d’air conditionné et du tri des déchets. Une utopie ? Pas vraiment : cette suggestion de la commission Attali s’inspire d’exemples concrets, à l’étranger mais aussi en France où certaines villes n’ont pas attendu 2012 pour se mettre au vert.

Des exemples à suivre

La commission Attali cite plusieurs exemples d’Ecopolis :

  • Mountain View en Californie, qui accueille le siège de Google et offre un réseau Wifi gratuit ;
  • Hammarby Sjöstad un quartier durable de Stockholm en Suède issu de la reconversion d’une zone industrielle ;
  • New Songo City, un projet coréen de ville dédiée aux nouvelles technologies construite sur une île artificielle à 60 km de Séoul …
  • Mais l’inspiration principale vient des « Ecotowns » anglaises : annoncées l’été dernier par Gordon Brown ces villes vertes doivent avoir un bilan carbone positif, c’est-à-dire produire, grâce aux énergies renouvelables, plus d’énergie qu’elles n’en consomment.
    Au-delà des projets, de telles villes existent déjà : BedZed, un quartier du sud de Londres a réduit de 50 % son empreinte écologique et n’utilise aucune énergie fossile !
  • En Allemagne, l’éco-quartier Vauban à Fribourg est depuis dix ans un véritable laboratoire du développement durable et un modèle de ville écologique.
  • En France aussi nous ne manquons pas d’exemples à suivre : ainsi Chambéry, en Savoie, est championne nationale du solaire et encourage industriels et particuliers à s’équiper en panneaux.
    Besançon, dans le Doubs, a mis en place une politique exemplaire en matière de collecte des déchets : leur volume y est désormais de 235 kg par habitant et par an contre 360 pour la moyenne nationale.
    En matière de transports urbains la palme revient à Nantes, en Loire Atlantique : bus, tramways, vélos, navettes fluviales s’articulent au point que d’ores et déjà 41% des déplacements y sont réalisé à pied ou en transport en commun.
  • Enfin, côté technologie, rappelons que depuis 2004 l’agglomération de Pau (Pyrénées-Atlantique) bénéficie d’un réseau très haut débit en fibre optique.

Avant même leur construction, les Ecopolis sont déjà parmi nous !

Faire de sa ville une Ecopolis

Construire une Ecopolis c’est bien, rendre sa ville écologique c’est mieux. À l’occasion des élections municipales, la fondation Nicolas Hulot a d’ailleurs publié le guide de l’éco-électeur (à télécharger sur www.pacte-ecologique.org) : un catalogue de bonnes pratiques pour aider les citoyens et leurs élus à transformer leurs communes.
Un guide à suivre bien au-delà des élections…

En savoir plus sur le web :

Retrouvez plus d’informations et de conseils sur www.heureuxproprietaire.com


© Guillaume Tixier Uni-Éditions – juin 2009