Retour au site Crédit Agricole
Blog / LOGEMENT

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

S’assurer contre le dégât des eaux

26 avr
LOGEMENT

Avril 2011

La baignoire du voisin qui déborde ou un robinet qui fuit…si vous êtes locataire, ce type de dommage entraîne des travaux dont le coût peut être pris en charge par l’assurance de l’immeuble, par votre assurance ou par celle de votre voisin. Décryptage.

Votre assurance habitation comprend probablement une garantie "dégât des eaux" qui couvre les conséquences de l’incident sur vos meubles, vos sols ou vos murs ainsi que votre responsabilité éventuelle vis-à-vis d’autrui. Mais il faut prévenir votre assureur le plus vite possible, et au plus tard dans un délai de cinq jours ouvrés à partir du moment où vous constatez le sinistre.

Remplir une déclaration de sinistre

En général, si seul votre logement est touché et si le dégât des eaux a son origine chez vous, votre compagnie d’assurances vous demandera de lui envoyer une lettre recommandée (mais parfois un simple coup de fil suffit), avec vos coordonnées, l’adresse du logement et votre numéro de contrat, pour expliquer la cause du sinistre et lui décrire les dommages.

Un constat amiable pour les voisins

En revanche, si vos voisins sont aussi concernés, vous devrez remplir ensemble un constat amiable (l’assureur peut vous en fournir un). Vous renverrez l’un des feuillets à votre assureur, et votre voisin fera de même avec le sien. Le troisième feuillet devra être adressé au syndic de l’immeuble. Si des dommages ont été causés sur vos meubles ou effets personnels, vous devez le déclarer à votre assureur.

En revanche, les dommages survenus sur les parties immobilières doivent être déclarés à l’assurance de l’immeuble par le propriétaire ou le gérant. Une fois l’assureur de l’immeuble saisi, il envoi sur place un expert pour constater les dégâts et déterminer l’origine du sinistre et la mise en jeu de sa responsabilité civile. Votre assureur en fait de même.

La convention « Cidre »

La Convention d’Indemnisation Directe et de Renonciation à Recours en dégâts des Eaux concerne les dégâts des eaux dont les dommages ne dépassent pas 1.600 Euros HT pour les dommages matériels et 800 Euros HT pour les dommages immatériels.

Voir aussi sur Crédit Agricole e-immobilier :


© Uni éditions – avril 2011