Retour au site Crédit Agricole
Blog / LOGEMENT

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Tout ce qu’il faut savoir avant de mettre en vente

27 juin
LOGEMENT

Juin 2009

Formalités administratives, choix de l’intermédiaire, détails susceptibles d’accélérer (ou de retarder) la transaction... vous l’avez compris, vendre un bien immobilier n’est pas chose aisée, même lorsque le marché est porteur.

Estimer et mettre en valeur

Premier réflexe : faites estimer le logement que vous vous apprêtez à mettre en vente.

Pour cela, contactez un agent immobilier ou un notaire qui l’évaluera gratuitement en fonction d’éléments aussi variés que le quartier, le standing de l’immeuble, la proximité des commerces ou encore la qualité de la carte scolaire.

Autant de facteurs structurels sur lesquels vous ne pouvez pas intervenir... Ce qui n’est pas le cas, en revanche, des éléments conjoncturels.

Saviez-vous par exemple, qu’un bâtiment mal entretenu ou un intérieur très « fouillis » peuvent faire chuter une estimation de 5 à 10 % ?

Avant de mettre en vente, commencez toujours par mettre en valeur : rangez, briquez et, si besoin, repeignez un plafond écaillé ou remplacez un portail tombant en ruine.

Trouver l’intermédiaire

Première solution, vous choisissez de vous débrouiller seul et il vous suffit alors de passer une annonce dans un support spécialisé (presse ou Internet). Mais attention, entre les prises de rendez-vous, les visites et la réalisation des nombreux diagnostics techniques (voir encadré) vous risquez d’être rapidement débordé.

L’alternative est d’avoir recours à un professionnel. En contrepartie d’honoraires variant de 5 à 8 % du prix de vente, il estimera le bien au mieux de vos intérêts, le fera visiter, servira d’intermédiaire lors d’une éventuelle négociation, et enfin se chargera du montage juridique du dossier.

Excepté si vous vendez un produit atypique (loft, château, monument classé...) pour lesquels il existe des agences spécialisées, faites appel à un professionnel de votre quartier, qui connaît parfaitement le marché local.

Signer la promesse de vente

La signature d’une promesse de vente est l’avant-dernière étape de la transaction. Avec ce document vous vous engagez à vendre, et votre acheteur s’engage à... acheter.

Mais attention, tout n’est pas joué, car l’acheteur dispose de sept jours pour se rétracter, sans avoir à fournir d’explications. Passé ce délai, il vous faudra encore patienter, car la loi prévoit que toute promesse de vente doit comporter une condition suspensive d’obtention du prêt, valable trois mois.

C’est seulement une fois que cette condition sera réalisée, que le contrat définitif pourra être signé et que, de votre côté, vous pourrez dire : « j’ai vendu » !

En savoir plus sur le web :
Retrouvez plus d’informations et de conseils sur www.heureuxproprietaire.com

Voir aussi sur Crédit Agricole e-immobilier :


© Marie Mischler Uni-Editions - Juin 2009