Retour au site Crédit Agricole
Blog / SANTE

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Accidents de ski : à chaque cas sa solution

01 fév
Accidents de ski : à chaque cas sa solution
SANTE

1er février

Pour profiter au mieux de la montagne et se lancer tout schuss sur les pistes, pensez à faire le tour de vos garanties personnelles avant de partir. Pourquoi ? Parce que les secours en montagne sont particulièrement chers : il faut compter 300 € minimum et parfois jusqu’à 1 500 € s’il est nécessaire de recourir à un hélicoptère. Sans oublier les frais annexes tels les forfaits, non remboursables, même en cas d’accident, ou les skis qu’il faut payer s’ils sont endommagés…
Comment l’assurance joue-t-elle selon les cas ? Voici 4 exemples de situations possibles.

1- Je me fais mal tout seul, je dois être soigné

Les frais médicaux ou d’hospitalisation que vous pourriez avoir à payer au-delà de la prise en charge de l’assurance maladie vous seront remboursés par votre complémentaire santé (ou mutuelle). Pour ce qui concerne d’éventuelles séquelles, des indemnités vous seront versées uniquement si vous pouvez faire jouer une assurance personnelle, de type individuelle accident ou garantie accidents de la vie. Même chose pour vos enfants, sachant qu’à cette liste de garanties vient s’ajouter l’assurance scolaire.

2- Je blesse un autre skieur

Vous êtes couvert par la garantie de responsabilité civile incluse dans votre multirisque habitation.

3-J’ai un accident sur piste, je dois être secouru

Les secours sur piste et hors-piste sont à la charge des communes. Compte tenu de la mobilisation humaine et matérielle que ce type d’opération nécessite, les frais engagés sont par la suite réclamés à la personne secourue ou à ses ayants droit.

Sachez que les prestations d’assistance de votre Garantie des accidents de la vie (GAV) prennent en charge une partie des frais d’évacuation sur piste.

Si vous disposez d’une carte bancaire Visa Premier ou Gold MasterCard ces frais seront couverts à hauteur des dépenses engagées pour vous ou pour tout autre membre de votre famille en vacances avec vous.

Même chose pour les frais de premier transport et pour une partie des frais médicaux éventuellement à votre charge : il n’est donc pas utile de souscrire en plus une assurance neige spécifique pour vous ou pour votre famille.

Bon à savoir
Pour que cette garantie neige et montagne soit opérante, vous devez impérativement payer vos frais de séjour, vos forfaits de remontées mécaniques ou des cours de ski avec votre carte.

En revanche, si vous n’avez pas de carte bancaire haut de gamme, mieux vaut souscrire, pour une vingtaine d’euros par personne et par semaine, une assurance ski en station ou auprès d’un opérateur qui commercialise une telle garantie sur Internet (si vous faites du ski régulièrement, il est possible d’acquérir une garantie annuelle). Enfin, les frais de secours hors-piste sont exclus de nombreux contrats : ils seront le cas échéant à votre charge.

4-Mon enfant s’est cassé la jambe pendant un cours

Les frais de secours et de premier transport peuvent être pris en charge par les assurances dont vous disposez (via une carte bancaire haut de gamme ou une assurance ski).

Si la responsabilité d’un tiers (moniteur de ski, autre personne…) est reconnue, son assurance de responsabilité civile vous indemnisera des autres frais (hospitalisation, forfaits de ski…) et des séquelles éventuelles.

Si votre enfant se blesse seul (ou si vous vous blessez et devez interrompre votre séjour à la montagne), les garanties neige (cartes bancaires ou assurances spécifiques) jouent et vous remboursent, jusqu’à certains plafonds, la durée restant à courir des forfaits de ski.

Agence MIG/Uni-éditions - février 2016