Retour au site Crédit Agricole
Blog / SANTE

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Arrêt de travail pour maladie : les indemnités journalières

03 juin
SANTE

Juin 2009

Vous êtes en arrêt de travail pour maladie. Quand et comment allez-vous percevoir des indemnités journalières ?

En cas d’arrêt de travail dû à une maladie et pour compenser la perte de salaire pendant votre arrêt de travail, vous pourrez percevoir des indemnités journalières. Calculées sur la base de vos salaires bruts des trois ou douze mois précédant votre arrêt, elles vous sont versées tous les quatorze jours. Pendant les trois premiers jours de votre arrêt de travail, les indemnités journalières ne sont pas versées. C’est ce que l’on appelle le délai de carence. Si votre employeur prévoit le maintien de salaire en cas d’arrêt de travail, c’est lui qui pourra demander à percevoir les indemnités journalières à votre place.

À quelles conditions ?

Si vous êtes salarié, les indemnités journalières vous seront versées en fonction de la durée de votre arrêt de travail et de votre situation. Si votre arrêt de travail est inférieur à six mois, vous devez avoir travaillé au moins 200 h au cours des trois derniers mois ou 800 h au cours des douze derniers mois pour les salariés précaires. Si votre arrêt est supérieur à six mois, il est alors considéré comme un arrêt de longue durée. La durée de l’immatriculation en tant qu’assuré social auprès de l’Assurance maladie est alors calculée sur douze mois pour bénéficier des indemnités journalières.

Quel montant ?

L’indemnité journalière que vous recevrez pendant votre arrêt est égale à 50 % de votre salaire journalier de base. Celui-ci est calculé sur la moyenne des salaires des trois derniers mois travaillés précédant votre arrêt de travail, plafonnée à 2 859 € (plafond de la Sécurité sociale au 1er janvier 2009).
Ce sont vos salaires soumis à cotisations (ou salaires bruts).
 Si vous êtes salarié intérimaire ou saisonnier, le montant de votre indemnité journalière sera calculé sur la moyenne des salaires des douze mois précédant votre arrêt, toujours dans la limite du plafond de la Sécurité sociale.

Pour en savoir plus

www.ameli.fr


Delphine Goater – Uni-Éditions – mai 2009