Retour au site Crédit Agricole
Blog / SANTE

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Dépenses de santé : 5 conseils pour faire baisser la facture

01 oct
Dépenses de santé : 5 conseils pour faire baisser la facture
SANTE

Octobre 2014

Si les dépenses de santé sont de façon permanente au cœur de l’actualité, ce n’est pas par hasard : année après année, elles ne cessent d’augmenter en dépit des remboursements mutuelle et Sécurité sociale. Il est pourtant possible de limiter cette inflation permanente.

1- Privilégier les médecins sans dépassement d’honoraires

Limiter les consultations avec dépassement d’honoraires permet de mieux maîtriser ses dépenses de santé. Un levier jugé essentiel par 9 Français sur 10, dans une récente étude réalisée par le cabinet Deloitte.
La plupart des généralistes exercent en « secteur 1 » : le tarif de leur consultation correspond à la base de remboursement de l’assurance maladie (23 € actuellement). Avec une complémentaire santé, quelle qu’en soit la formule, vous serez donc intégralement remboursé, participation forfaitaire de 1 € déduite. Pour la plupart des spécialistes en revanche, le tarif des consultations est fixé librement. Sans mutuelle, le « restant à charge » sera important.

2- S’adresser en priorité aux réseaux de soins

Les dépenses de soins les plus coûteuses (frais d’optique, prothèses dentaires…) sont aussi les moins bien remboursées par la Sécurité sociale. Pour faire diminuer la note, la plupart des mutuelles mettent en place des réseaux de soins. Tout le monde y gagne puisque par convention, les professionnels de santé s’engagent à pratiquer des tarifs moins élevés. Demandez donc la liste des professionnels agréés par votre mutuelle.

3- Ne pas hésiter à demander des devis

Toujours dans une logique d’économies, pour des équipements importants et coûteux (prothèses dentaires, audio, orthopédiques…), il est désormais important de demander des devis détaillés à plusieurs spécialistes et, si besoin, de les faire analyser par votre mutuelle.

4- Comparer les prix de la parapharmacie et des médicaments sans ordonnance

Depuis janvier 2013, il est possible d’acheter ses médicaments en ligne sur le Web. La délivrance de médicaments sur Internet répond toutefois à des règles très strictes, sur des sites autorisés par les pouvoirs publics uniquement et pour des médicaments délivrés sans ordonnance (4 000 références environ). Cette possibilité d’achat en ligne est intéressante car c’est avec ce type de médicaments précisément (antiseptiques, expectorants, antalgiques…) que les différences de prix sont les plus importantes. Vérifiez cependant les frais de livraison pour que votre choix reste rentable par rapport à un achat en pharmacie ou parapharmacie.

5- Ajuster votre forfait santé à vos besoins

Parce que vos besoins évoluent avec le temps, un petit tour régulier du côté de vos garanties santé s’impose ! À partir de 60 ans, par exemple, il n’est plus nécessaire de disposer d’une mutuelle généreuse en remboursements optiques, car à cet âge la vue n’évolue presque plus…
Les comparateurs santé peuvent vous aider à « faire votre marché ». À une condition : prenez le temps de bien décrypter les devis qui vous sont envoyés avant de changer de contrat.

Pour en savoir plus :

MIG/Uni-éditions – octobre 2014