Retour au site Crédit Agricole
Blog / SANTE

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Don du sang : comment faire ?

24 juin
SANTE

Juin 2011

Les dons de sang se sont élevés à 3 millions en 2010 en France alors qu’il en faudrait 10.000 chaque jour pour couvrir les besoins des malades, soit plus de trois millions et demi (source : Établissement français du sang). La pénurie de sang est d’autant plus grave qu’en l’état actuel des recherches, il n’existe ni médicament de synthèse ni traitement palliatif capable de se substituer aux produits sanguins.

Du sang pour quoi faire ?

Les besoins en sang concernent un million de malades en moyenne chaque année en situation d’urgence, dans le domaine de l’obstétrique et des interventions chirurgicales suite à des hémorragies. Les grands brûlés ont également besoin de transfusions de plasma et le traitement de certaines maladies (hématologie et cancers) nécessite de grandes quantités de produits sanguins.

Où donner son sang ?

Aujourd’hui, seulement 4% des Français accomplissent ce geste citoyen. Pourtant, les collectes sont au cœur du dispositif mis en place par l’Établissement français du sang (EFS). Elles sont organisées tout au long de l’année dans les lycées, universités, grandes écoles et même dans certaines entreprises. Des collectes itinérantes ou encore événementielles comme à l’occasion de la journée mondiale du don du sang (14 juin) sont également à la disposition de tous les donneurs. Pour connaître la collecte la plus proche de chez vous, rendez-vous sur le site de l’EFS, rubrique « rechercher une collecte ».

Qui peut donner son sang ?

En théorie toutes les personnes entre 18 et 70 ans peuvent accomplir le geste. Dans la pratique, il faut remplir certaines conditions, principalement d’ordre médical, afin d’assurer la sécurité du donneur comme du receveur. Une femme peut donner son sang quatre fois par an, un homme six fois, en respectant un délai d’au moins 8 semaines entre chaque don. Les donneurs de groupe O, dits « donneurs universels », sont particulièrement recherchés car leur sang peut être transfusé à un très grand nombre de patients.

Comment ça marche ?

Le parcours du donneur est relativement simple : après avoir rempli un questionnaire « pré-don », il est reçu par un médecin pour un entretien médical et un examen. Si le donneur est jugé apte, une infirmière diplômée d’état effectue le prélèvement qui dure environ 10 minutes. À noter que les tubes prélevés dans un premier temps sont utilisés pour des analyses de qualification (détection de virus, bactéries, anticorps, etc.). Une collation est ensuite proposée afin d’aider le donneur à reconstituer son volume sanguin. Il est également recommandé de ne pas effectuer d’efforts dans les heures qui suivent un don.

Enfin, le don peut être « total » : les trois principaux composants sanguins - plaquettes, plasma et globules rouges - sont séparés après prélèvement et récupérés pour les receveurs. Dans de rares cas, il est possible d’effectuer des dons dits « par aphérèse » où seul un des trois composants est récupéré, les autres étant restitués au donneur.

Plus d’info sur le site de l’EFS : www.dondusang.net


Marie Varandat – Uni-éditions – juillet 2011