Retour au site Crédit Agricole
Blog / SANTE

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Quelle complémentaire santé pour les enfants devenus adultes ?

25 avr
Quelle complémentaire santé pour les enfants devenus adultes ?
SANTE

Avril 2013

Pour sa couverture santé, un enfant peut être ayant droit de ses parents jusqu’à 20 ans. Au-delà, selon sa situation, il pourra continuer à bénéficier de la mutuelle de l’un de ses parents ou souscrire une complémentaire santé individuelle.

Changement de régime de protection sociale

Jusqu’à l’âge de 20 ans, les enfants ont en général le statut d’ayant droit de leurs parents pour leur couverture santé (Sécurité sociale et mutuelle) même s’ils disposent déjà de leur propre carte Vitale. En revanche, dès qu’ils entament un cursus estudiantin (université, classe préparatoire, BTS...), ils doivent obligatoirement s’affilier à la sécurité sociale étudiante : ils ne sont alors plus rattachés à la sécurité sociale de leur parents.

Profiter de la complémentaire santé des parents

Pour le remboursement du restant à charge des consultations, des frais d’optique ou des soins dentaires notamment, il existe deux cas de figure. Première possibilité : le jeune peut rester couvert par la complémentaire santé de ses parents jusqu’à ses 21 ans, voire jusqu’à ses 25 ans si le contrat le prévoit. Cette solution s’avère souvent la meilleure car les prises en charge offertes par un contrat familial, a fortiori s’il s’agit d’un contrat collectif obligatoire (ou mutuelle d’entreprise), sont généralement plus généreuses. Cette possibilité est souvent soumise à deux conditions : l’enfant doit poursuivre des études (ou être apprenti) et dépendre fiscalement de ses parents, sauf s’il est atteint d’un handicap.

Souscrire une complémentaire santé individuelle

Seconde possibilité : le jeune ne peut plus, pour une question d’âge notamment, être rattaché à la complémentaire de ses parents. Il doit alors « voler de ses propres ailes », c’est-à-dire choisir une complémentaire santé individuelle pour une prise en charge optimale de ses frais de soins, que les cotisations soient réglées par lui ou par ses parents. Ici, il existe de nombreuses formules, selon les besoins de chacun et du budget que l’on souhaite, ou que l’on peut, y consacrer.

Bénéficier d’une aide financière

Si le jeune n’est plus rattaché au foyer fiscal de ses parents, s’il travaille ou s’il est en apprentissage, il peut bénéficier, sous conditions de ressources, d’un coup de pouce financier pour l’acquisition d’une assurance complémentaire santé (ACS). Cette aide est attribuée pour un an, sous conditions de ressources personnelles. Son montant est de 200€ pour tout bénéficiaire de plus de 16 ans.

En savoir plus

Service public – ACS
Ameli – La protection sociale des étudiants


Uni-éditions – MIG – avril 2013