Retour au site Crédit Agricole
Blog / SANTE

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Téléassistance : prévenir les chutes et savoir réagir

18 sep
Téléassistance : prévenir les chutes et savoir réagir
SANTE

Septembre 2015

Les personnes âgées sont très touchées par les accidents de la vie courante, et particulièrement par les chutes. Mais elles ne sont pas les seules. Pouvoir les éviter et, le cas échéant, en limiter les conséquences constituent les fondamentaux de la téléassistance.

Des études menées ces dernières années ont montré l’impact majeur d’une chute pour une personne âgée, mais aussi le fait que la moitié de ces accidents avaient lieu à leur domicile ! Or, on le sait, être victime d’une chute, quelle qu’en soit la cause, c’est perdre pas à pas son autonomie.

Pour qu’il n’en soit pas ainsi, il est tout d’abord nécessaire de recenser les éléments accidentogènes du domicile afin de les écarter par des installations souvent très simples : chemin lumineux, barres de maintien, changement du sens de l’ouverture d’une porte, etc.

Préserver son autonomie

Il est judicieux ensuite de s’appuyer sur la téléassistance pour conserver non seulement l’autonomie de la personne âgée, mais aussi pour pouvoir l’aider rapidement en cas de problème.

Ce raisonnement vaut évidemment pour les personnes dépendantes ou à mobilité réduite, même si elles bénéficient quotidiennement de l’aide d’un conjoint ou d’un tiers. Mais il est aussi valable pour les personnes seules, et même pour celles qui vivent en couple, car un conjoint n’est pas toujours en mesure d’apporter son aide (parce qu’il est, par exemple, sorti faire des courses) ou d’être en capacité physique, surtout s’il est également âgé, d’avoir les bons gestes.

Téléassistance : des solutions simples

Les dispositifs de téléassistance se sont considérablement modernisés. Aujourd’hui, un simple bracelet étanche (ou un pendentif) connecté en permanence à un boîtier, permet à la personne qui le porte de faire prévenir automatiquement et extrêmement vite un membre de sa famille ou une personne de confiance en mesure d’intervenir sur place dans le quart d’heure qui suit, grâce au relais ininterrompu d’une plateforme dédiée, opérationnelle 24 h/24. A défaut, les professionnels de la téléassistance font intervenir les secours.

Lorsqu’un tiers est présent au moment de la chute, le boîtier de téléassistance n’en est pas moins utile : il permet aux professionnels d’assister au téléphone l’aidant, de lui indiquer les bons gestes et d’évaluer avec lui l’opportunité d’une intervention.

Des coûts limités grâce à un avantage fiscal

On ne le sait pas assez : l’installation et l’abonnement à une offre de téléassistance, tous opérateurs confondus, bénéficient de l’avantage fiscal lié aux services à la personne. La réduction d’impôt dont il est ainsi possible de bénéficier chaque année est égale à 50 % des sommes versées, dans la limite de 12 000 € (15 000 € dans certains cas), soit jusqu’à 6 000 € par an.

Agence MIG/Uni-éditions - octobre 2015