Retour au site Crédit Agricole
Blog / VEHICULE

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

4 pistes pour gagner de l’argent avec sa voiture

24 mar
4 pistes pour gagner de l'argent avec sa voiture
VEHICULE

24 mars

Et si votre voiture vous aidait à arrondir vos fins de mois ? Impensable il y a quelques années encore, l’autopartage sous toutes ses formes concerne aujourd’hui des centaines de milliers d’automobilistes pour lesquels rentabiliser une voiture est presque devenu un mode de vie ! À deux conditions : disposer d’un smartphone ou d’une tablette en plus d’un ordinateur et savoir être réactif. Petit tour d’horizon des possibilités existantes.

1- Faire du covoiturage : une pratique entrée dans les mœurs

Rentabiliser sa voiture le temps d’un trajet ? Non seulement cette option est possible, mais elle fait désormais partie des habitudes de millions de Français. Pour un conducteur, accepter des passagers permet, en plus de l’aspect humain, de couvrir tout ou partie de ses frais de voyage.

Certains sites de covoiturage assurent la sécurité des transactions financières une fois le trajet effectué, d’autres laissent les conducteurs et leurs passagers potentiels en discuter… Dans tous les cas, le véhicule doit être parfaitement assuré par le propriétaire de la voiture. Le cas échéant, mieux vaut vérifier à quelles conditions le prêt de volant peut être autorisé : certaines assurances imposent une déclaration préalable de la personne à qui le volant est prêtée, avec une franchise spécifique, alors que d’autres ne fixent pas ce type de franchise.

2- Louer sa voiture entre particuliers : simple et rentable

Il existe aujourd’hui de nombreuses plateformes de mise en relation entre propriétaires d’un véhicule et utilisateurs occasionnels. Tout y est fait pour simplifier la vie des deux parties : il est ainsi très facile de s’inscrire, d’indiquer ses préférences (deux ans de permis minimum, animaux acceptés, usage en France métropolitaine uniquement…) et de se conformer au protocole de location préconisé.

En fonction du type de véhicule, de son ancienneté et de son kilométrage, un tarif journalier vous est suggéré : 20 € par jour pour une petite citadine, mais 100 € par jour et pour 100 km pour une berline haut de gamme par exemple. La plupart des sites conservent 30% du prix de la location, surtout si une assurance et une assistance spécifiques location sont incluses, sachant que même avec ces deux garanties, tout véhicule doit continuer à être couvert par un contrat d’assurance individuel.

A noter :
Pendant la période de location, c’est l’assurance souscrite par la plateforme qui s’exerce. En cas de sinistre, des franchises s’appliquent au conducteur loueur, de l’ordre de 800 € : c’est pourquoi, des possibilités de rachat de franchises peuvent être proposées.

Certains sites peuvent également tarifer la location à l’heure, carburant compris. Dans tous les cas, les paiements sont sécurisés et il ne peut y avoir de location de voiture entre particuliers sans un dépôt de garantie préalable (pré-autorisation sur le compte bancaire du locataire).

3- Louer et bénéficier d’une place de parking : pour citadins

Autre possibilité de location de voiture entre particuliers : la location consécutive à un partage de parking. Là encore, le principe est très simple : vous déposez votre véhicule dans le parking d’un grand aéroport (Nice, Brest, Toulouse Blagnac…) ou d’une grande gare (Paris Montparnasse, Lyon Saint-Exupéry, Avignon TGV…) pour qu’il soit loué durant votre absence.

Dès lors, vous n’avez aucuns frais de parking à régler et si votre voiture est louée, vous récoltez en plus une partie du prix de la location. Là encore, c’est un service tout compris (assurances, vérification du véhicule avant et après la location…) et sans intermédiaire, puisque c’est la plateforme qui s’occupe de tout.

4- Partager son parking : un bon plan écologique

D’un côté il y a les propriétaires d’une place de parking qui ne l’utilisent que quelques heures par jour par exemple ou qui partent régulièrement en vacances.
De l’autre il y a des milliers de conducteurs qui souhaitent pouvoir se garer facilement, sans avoir à chercher un emplacement dans un parking public ou dans la rue…

D’où l’idée du parking partagé : moyennant 20% de commission en moyenne, de nombreux sites surfent sur ce concept séduisant et respectueux de l’environnement, qui permet aux propriétaires de percevoir quelques dizaines d’euros par jour (tout dépend de l’emplacement du parking) en contrepartie de la location temporaire de leur box ou de leur place de stationnement.

Agence MIG/Uni-éditions - avril 2016