Retour au site Crédit Agricole
Blog / VEHICULE

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Achat d’une voiture d’occasion : soyez méthodique et vigilant !

27 fév
Achat d'une voiture d'occasion : soyez méthodique et vigilant !
VEHICULE

Février 2014

Choisir une voiture d’occasion demande un minimum de méthode. Surtout lorsque l’on est novice dans ce type de transaction. C’est, entre autres, ce qu’explique Grégory Pelletier, chef du service Occasions à l’Argus de l’automobile.

Les offres sont très nombreuses : où trouver la meilleure ?

GP : Il s’échange environ cinq millions de voitures d’occasion tous les ans en France. Ce marché est largement dominé par les ventes de particulier à particulier et la majorité de ces transactions a lieu sans souci. Pour autant, acheter un véhicule à un particulier n’offre aucune garantie, contrairement à un achat effectué auprès de professionnels (concessionnaires, loueurs automobiles, mandataires…).

Quels sont les principaux critères à examiner ?

GP : La question que tout le monde se pose est : comment bien acheter une voiture d’occasion ? Et la seule réponse que l’on peut apporter est systématiquement de passer du temps à examiner la voiture. De façon très pragmatique, il est impératif de passer au crible trois aspects principaux du véhicule : son extérieur, son intérieur et bien sûr, l’état de son moteur.

Pour l’extérieur, il faut par exemple vérifier l’usure des pneus et l’état des jantes, contrôler le fonctionnement des feux, les plaquettes de frein et les disques au moyen d’une lampe de poche ; faire le tour du véhicule en examinant attentivement l’état de sa carrosserie pour y repérer toutes les traces de chocs ou de réfection de peinture éventuelles. Pour l’intérieur, le plus important consiste à tester le fonctionnement des commandes (clignotants, autoradio…) et des divers réglages (ceinture, hauteur du siège conducteur…). Et, pour un acheteur méticuleux, à ne pas faire l’impasse sur l’état de la sellerie, des accessoires (cendriers, autoradio…), des équipements électriques (vitres..) et électroniques.

Côté mécanique enfin, inutile de vouloir sonder les profondeurs du moteur : s’il est propre, si les niveaux et l’aspect des fluides (huile, liquide de refroidissement, liquide de frein…) sont bons et si certains éléments mécaniques visibles (joints, fixation du capot…) semblent en bon état, alors l’inspection est à ce stade terminée. Reste l’essai, indispensable, qui permet de déceler des signes avant-coureurs de pannes (bruits de la direction, de la boîte de vitesse, à-coups moteur, embrayage qui patine…) et d’évaluer la tenue de route (freinage, amortissement, tenue de cap…).

Y a-t-il d’autres critères à prendre en compte ?

GP : Un guide d’achat de la voiture d’occasion vous indiquera essentiellement des critères « objectifs » qui doivent résulter d’un examen approfondi du véhicule. Mais, au-delà, il y a l’aspect « subjectif », c’est-à-dire le ressenti que l’on peut avoir du vendeur. C’est pourquoi, là aussi, il va être nécessaire de passer du temps, donc de discuter avec lui. L’air de rien, cela permet de recueillir des informations importantes sur le « vécu » du véhicule. On peut par exemple l’interroger sur l’usage principal qui a été fait du véhicule (ville ou route), le nombre de conducteurs usuels, la présence éventuelle de conducteurs novices…

On peut aussi décider d’en savoir plus sur les réparations effectuées, livret d’entretien et attestation de contrôle technique en main. Au cours de cet échange, il y a des signes qui ne trompent pas : une trop grande impatience, un air agacé ou des réponses évasives sont autant de critères « additionnels » qui doivent alerter un acheteur. Tout comme une gentillesse excessive ou la volonté de conclure rapidement la vente.

En savoir plus :