Retour au site Crédit Agricole
Blog / VEHICULE

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Ado en deux-roues : comment le protéger ?

03 aoû
Ado en deux-roues : comment le protéger ?
VEHICULE

Août 2015

Parce qu’il entre au lycée, parce qu’il a trouvé un job d’appoint ou parce qu’il va faire un stage, votre ado a besoin d’un deux-roues. Mais conduire un scooter n’a rien d’anodin. S’il est possible de conduire un deux-roues sans permis, il est obligatoire d’apprendre à conduire un scooter. Explications.

Le permis deux roues est désormais très encadré

La réglementation concernant le permis des deux-roues a considérablement évolué ces dernières années. Pour conduire un scooter, c’est à dire un cyclomoteur dont la cylindrée est inférieure ou égale à 50 cm3 (ou pour conduire une voiturette ou un quad dont la cylindrée est d’une puissance de 4 kW ou de 50 cm3 maximum) il faut désormais réunir deux conditions :

  • avoir au moins 14 ans,
  • avoir en poche un brevet de sécurité routière (BSR) qui correspond désormais à la catégorie « AM » du permis de conduire, catégorie qui n’entre pas dans celle des permis à points que tout conducteur de véhicules connaît.

Le brevet de sécurité routière et plus encore…

Le brevet de sécurité routière (BSR) d’aujourd’hui comporte deux étapes. En premier, une formation théorique qui est enseignée au collège et qui sensibilise chaque jeune aux règles de la sécurité routière. S’il valide cette formation, le jeune reçoit une attestation scolaire de sécurité routière de 1er niveau (ASSR1) en classe de 5e et une ASSR de second niveau (ASSR2) en classe de 3e. Ces attestations ne l’autorisent plus à conduire un scooter, comme c’était le cas il y a quelques années encore. Il lui faut en plus suivre une formation pratique.

Pour conduire un scooter, il faut suivre une formation payante

Cette formation pratique ou stage de conduite d’un deux-roues doit avoir lieu dans une auto-école : il est payant (comptez 250€ en moyenne). Pour certains publics, il peut être dispensé gratuitement par une association d’insertion ou de réinsertion sociale agréée. Il dure 7 heures et lorsqu’il est validé, le jeune reçoit une attestation de suivi.

Le permis deux roues est délivré en préfecture

Au terme de ce parcours, pour obtenir le permis AM, il faut ensuite s’adresser à la préfecture du département de son lieu de résidence ou à la préfecture du département dans lequel la formation a été suivie.

Si l’enfant est mineur, ce sont ces parents qui doivent effectuer cette démarche, c’est-à-dire remplir divers formulaires obligatoires (cerfa n°14866*01 et cerfa 14948*01) et les envoyer accompagnés de justificatifs (pièce et photos d’identité du jeune, ASSR1 et ASSR2, éventuel justificatif de participation à la journée de défense et de citoyenneté si le jeune a plus de 16 ans au moment de la demande…).

Le permis AM est envoyé par courrier postal : il est actuellement valable 15 ans et permet de conduire en France comme dans les autres pays de l’Union européenne.

L’assurance des deux roues est obligatoire

Pour conduire un véhicule à moteur, quel qu’il soit, la loi impose aussi une assurance dite de responsabilité civile automobile. Seule cette garantie permet l’indemnisation d’éventuelles victimes en cas d’accident. Pour couvrir en plus les dommages corporels que le jeune pourrait subir, il est indispensable de souscrire une garantie dite du conducteur. Enfin, si le scooter est neuf, il vaut mieux penser à le couvrir aussi contre différents dommages matériels : incendie, vol, vandalisme…

Agence MIG/Uni-éditions - septembre 2015