Retour au site Crédit Agricole
Blog / VEHICULE

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

L’acquisition de votre première voiture

26 avr
VEHICULE

Avril 2013

Vous allez acheter votre première voiture. Peut-être n’avez-vous jamais fait une dépense aussi importante... Recherche de votre véhicule, financement, assurance… Nos conseils pour ne rien laisser au hasard.

Faites correspondre votre budget à vos besoins

Comme pour tout achat important, il convient d’établir un budget prévisionnel.
En effet, au prix du véhicule lui-même, vont venir s’ajouter :
- le coût de la carte grise,
- le prix de l’assurance,
- la consommation d’essence,
- les frais de stationnement,
- les dépenses d’entretien courant,
- les réparations plus ou moins prévisibles.
En listant et mensualisant ces postes, vous réaliserez peut-être que le véhicule dont vous rêviez ne correspond pas à vos moyens. Revoyez alors vos envies à la baisse.
Passez en revue tous les critères, comme la puissance de la voiture (plus elle est élevée, plus l’assurance est chère) ou son âge (un véhicule d’occasion est moins cher à assurer, se déprécie moins vite, mais en contrepartie, il exige plus de réparations et n’est que rarement couvert par une garantie).
En cernant le type de voiture qui convient aussi bien à vos besoins qu’à votre budget, vous êtes déjà sur le bon chemin.

Trouvez votre voiture et son financement

Pour acheter une voiture neuve, on pense bien sûr, en premier lieu, à se rendre chez un concessionnaire mono ou multimarques. Mais n’hésitez pas à explorer aussi d’autres pistes : succursales de constructeurs, agents, mandataires, courtiers importateurs... Sans oublier les proches pays européens, où l’on peut trouver de bonnes affaires.
Pour la voiture d’occasion, les petites annonces restent le premier réflexe, mais là aussi, pensez aux concessionnaires, garagistes, loueurs, voire aux enchères...
Pour financer votre achat, vous avez le choix entre plusieurs solutions : paiement comptant, crédit auto, prêt personnel, leasing. Ne sous-estimez pas cette étape : un crédit étudié à l’avance vous épargnera bien des soucis.

Surprime et assurances

Tous les assureurs peuvent appliquer aux jeunes conducteurs un régime spécifique : une surprime (dans la limite de 100 % du tarif de base la première année et 50 % la seconde année), et une franchise plus importante en cas de sinistre.
Certains assureurs n’appliquent la surprime que pendant un an et vous la remboursent au bout de deux ans si vous n’avez pas eu d’accident durant cette période. Si vous avez été formé en « conduite accompagnée », cette surprime est d’emblée réduite de moitié.
L’assurance « minimum » possible est l’assurance au tiers : elle consiste à couvrir votre responsabilité civile, c’est-à-dire les dommages que vous pourriez causer à autrui. Bien que plus économique, cette formule est à réserver aux véhicules d’occasion.
Pour une voiture neuve, l’assurance « tous risques » demeure le seul choix raisonnable. Dans tous les cas, ne roulez jamais sans assurance : outre les sanctions, très lourdes, vous auriez à supporter le coût des dommages matériels et/ou corporels éventuellement provoqués à des tiers.
Enfin, sachez qu’en tant que conducteur, si vous êtes blessé lors d’un accident dont vous portez la responsabilité, vous ne percevrez rien de votre assurance, sauf à avoir souscrit au préalable une garantie spéciale, dite garantie du conducteur. Une garantie indispensable, quelle que soit la formule d’assurance choisie.

En savoir plus

Service public – Assurance auto obligatoire

Service public – Jeunes conducteurs et surprime


Uni-éditions – MIG – avril 2013