Retour au site Crédit Agricole
Blog / VEHICULE

Vous cherchez des informations pour mieux gérer votre budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

La conduite accompagnée dès 15 ans désormais autorisée !

22 avr
La conduite accompagnée dès 15 ans désormais autorisée !
VEHICULE

Avril 2015

Pour que les jeunes puissent conduire en toute autonomie dès leur majorité, certaines modalités de la conduite accompagnée ont été récemment modifiées. Désormais, l’âge de la conduite accompagnée est de 15 ans. Ce dispositif qui rend le permis plus sûr comporte trois étapes distinctes. Mode d’emploi.

Une formation initiale ouverte dès 15 ans

Pour entrer dans le dispositif d’apprentissage anticipé de la conduite (AAC), un jeune de 15 ans doit être titulaire de l’ASSR (attestation scolaire de sécurité routière) de niveau 2, passée en classe de 3e ou de l’ASR (attestation de sécurité routière). Il doit se présenter avec ses parents dans l’auto-école de son choix pour y signer un contrat de formation. Celui-ci comprend une formation théorique au permis de conduire (ou code) et une formation pratique de 20 heures minimum (ou conduite).

Lorsque le jeune réussit son « code » et lorsque son moniteur d’auto-école le juge apte à circuler dans le cadre de l’AAC, il reçoit alors une attestation de fin de formation initiale. Ce document est important : c’est lui qui permet à l’apprenti conducteur de prendre le volant sous la surveillance d’un ou de plusieurs accompagnateurs nommément désignés.

Pour mémoire, toute personne titulaire d’un permis B depuis au moins 5 ans sans interruption et qui n’a jamais été condamnée pour délit routier peut devenir accompagnateur, sous réserve d’avoir obtenu auparavant l’accord de son assureur.

Plus de temps pour parcourir les 3 000 km exigés

Pour que la phase pratique de conduite accompagnée puisse se dérouler dans des conditions optimales, trois rendez-vous pédagogiques sont prévus : le premier a lieu en amont, le deuxième est fixé lorsque les 1 000 premiers kilomètres ont été parcourus et le troisième doit avoir lieu lorsque l’apprenti conducteur a effectué les 3 000 km requis. À chaque étape, le jeune et ses accompagnateurs sont présents.

Cette phase pratique doit durer au minimum un an : elle est très encadrée puisque l’élève doit respecter certaines vitesses (110 km/h par exemple sur les portions d’autoroutes où la vitesse maximale autorisée va est de 130 km/h) et noter les distances parcourues dans son livret d’apprentissage.

La possibilité de passer le permis dès 17 ans et demi

Lorsque la phase pratique est terminée, le jeune, avec l’accord de son auto-école, et s’il se sent prêt, peut se présenter dès 17 ans et demi à l’examen pratique du permis de conduire. S’il le réussit, il peut ainsi prendre le volant seul dès qu’il atteint 18 ans. Autres avantages non négligeables de cette formule : la surprime normalement demandée à tous les conducteurs novices, par tous les assureurs, est réduite. Il en va de même pour la période probatoire qui passe à deux ans au lieu de trois.

Agence MIG/Uni-éditions - mai 2015